Chine | Hong Kong comme Tienanmen

Chine,Hong Kong

Veillée anniversaire de la répression de la place de Tiananmen 

Une figure du mouvement pro-démocratie, Chow Hang-tun, a été interpellée vendredi matin à l’orée de l’anniversaire de la répression de la place de Tiananmen le 4 juin 1989.

Cette avocate de 37 ans est l’une des vice-présidentes de l’Alliance , qui organise une grande veillée avec des bougies dans le parc Victoria chaque 4 juin, en souvenir des victimes de la répression de la place Tiananmen cette veillée a été interdite pour la deuxième année de suite par la police à , les autorités invoquant les restrictions liées à la pandémie de , même si la ville n’a enregistré aucun cas de contamination locale en plus d’un mois.

Après cette interdiction, l’Alliance avait annoncé qu’elle n’organiserait pas la veillée. Mme Chow avait en revanche indiqué à la presse qu’elle prévoyait de se rendre au parc Victoria vendredi soir (4 juin) à titre personnel. La commémoration de 2020 avait été également interdite par les autorités en raison de la pandémie. Des dizaines de milliers de personnes avaient néanmoins bravé cette interdiction et des poursuites judiciaires avaient été engagées contre 24 personnalités du mouvement pro-démocratie.

États-Unis : Donald Trump conseille la Chine de signer un accord commercial maintenant

En mai 1989, la place Tiananmen de  est l’épicentre de manifestations inédites en . Étudiants et ouvriers demandent la fin de la corruption et davantage de démocratie. Mais, dans la nuit du 3 au 4 juin, usant d’une répression sanglante, le régime met fin à ces sept semaines de défilés et de grèves. «Tout le monde pensait que jamais l’armée n’ouvrirait le feu. C’était inimaginable. On était en période de paix», raconte à l’AFP You Weijie, 66 ans, qui a perdu son mari en juin 1989.  Le bilan de cette nuit de carnage est toujours inconnu. L’ex-ambassadeur du a parlé de 10.000 morts, la Croix-Rouge de 2.700. La fourchette généralement admise, fondée sur divers relevés des hôpitaux, est comprise entre 400 et plus d’un millier de morts. 

P. Zehr

Voir aussi

Caire,Comité ministériel arabe,Maroc

Le Caire | Un Comité ministériel arabe réitère sa solidarité avec le Maroc face à l’ingérence du régime iranien dans les affaires intérieures du Royaume

Le Comité ministériel arabe chargé de faire face à l’ingérence iranienne dans les affaires intérieures …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Captcha Plus loading...