Chambre des représentants | 2ème lecture du projet de loi “Crowdfunding”

Le PIB national a doublé entre 2000 et 2019 Benchaâboun

La Chambre des représentants a adopté, en deuxième lecture et à l’unanimité, mercredi, le projet de loi n°15-18 relatif au financement collaboratif “Crowdfunding”, et ce, en présence du ministre de l’Economie, des finances et de la réforme de l’administration, Mohamed Benchaâboun.

La mise en place d’un cadre juridique, à travers la loi n°15-18 régissant les activités de financement collaboratif, s’inscrit dans le cadre des efforts des pouvoirs publics visant à renforcer l’inclusion financière des jeunes porteurs de projets, l’appui au développement économique et social et la canalisation de l’épargne collective vers de nouvelles opportunités, indique un communiqué de la Direction du Trésor et des finances extérieures (DTFE), relevant du ministère l’Économie, des Finances et de la Réforme de l’Administration.

Ce cadre juridique devra contribuer à la mobilisation de nouvelles sources de financement au profit des très petites, petites et moyennes entreprises (TPME) et des jeunes porteurs de projets innovants. Il devra également permettre la participation active des financeurs potentiels aux projets de développement du pays via un mécanisme de financement simple, sécurisé et transparent.

Ce nouveau cadre juridique établit un dispositif complet de régulation des activités de financement collaboratif, relève la même source, notant qu’il comprend notamment, la création du statut de gestionnaire de plateformes de financement collaboratif (PFC) et la définition du dispositif d’agrément des Sociétés de Financement Collaboratif (SFC), des procédures et des modalités de création et de fonctionnement des PFC et des engagements et des obligations de la SFC en matière d’information du public, de publicité et de reporting.

Le financement collaboratif, connu à l’international sous le nom du “Crowdfunding”, est un mode de financement de projets par le public. Il permet de collecter des fonds, généralement de faible montant, auprès d’un large public, principalement en vue de financer l’entreprenariat des jeunes et de l’innovation.

Ce nouveau mode de financement opère à travers des plateformes internet permettant la mise en relation directe et transparente entre les porteurs de projets et les contributeurs. Ces activités prennent trois formes de financement à savoir: le prêt, l’investissement en capital et le don.

LR/MAP

Voir aussi

Relance économique | Principaux points de la conférence de presse tenue par Benchaâboun

Benchaâboun | 51 MMDH par an pour la généralisation de la protection sociale

La généralisation de la protection sociale au Maroc mobilisera une enveloppe de 51 milliards de …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.

Cookie settings

Below you can choose which kind of cookies you allow on this website. Click on the "Save cookie settings" button to apply your choice.

FunctionalOur website uses functional cookies. These cookies are necessary to let our website work.

AnalyticalOur website uses analytical cookies to make it possible to analyze our website and optimize for the purpose of a.o. the usability.

Social mediaOur website places social media cookies to show you 3rd party content like YouTube and FaceBook. These cookies may track your personal data.

AdvertisingOur website places advertising cookies to show you 3rd party advertisements based on your interests. These cookies may track your personal data.

OtherOur website places 3rd party cookies from other 3rd party services which aren't Analytical, Social media or Advertising.