Carrefour diplomatique | Mezzour met en avant les réalisations du Maroc en matière d’industrie

Le ministre de l’ et du commerce, Ryad Mezzour, a mis en avant, mercredi à Rabat lors de la 114è édition du « Carrefour diplomatique », les avancées réalisées par le dans les domaines de l’ et du commerce.

S’exprimant devant un parterre d’ambassadeurs accrédités dans le Royaume, M. Mezzour a passé en revue les efforts consentis par le durant les dernières années pour développer des infrastructures qui encouragent l’ dans des secteurs stratégiques.

A cet égard, le ministre est revenu sur la mise en place d’unités exportatrices dotées d’ »une bonne compétitivité », citant à titre d’exemple, le port de Med qui s’érige aujourd’hui en « premier port africain depuis cinq ans et premier port méditerranéen depuis deux ans ».

Dans ce sens, M. Mezzour a fait remarquer l’ouverture de l’économie marocaine, ainsi que les différentes actions menées par le Royaume ayant permis au fil des années, de réinstaller un nouveau tissu industriel « plus résistant plus productif et plus compétitif ».

Après avoir rappelé la conjoncture économique internationale marquée par plusieurs événements particuliers et l’émergence de nouveaux blocs économiques, le ministre a indiqué que le s’est largement investi dans le développement de son infrastructure, ce qui a permis d’attirer les investisseurs nationaux et internationaux.

Loi-cadre 03.22 | Une nouvelle ère s’ouvre pour l’investissement au Maroc

S’attardant sur la question de la sécurité alimentaire, M. Mezzour a expliqué que cette question passe par un ensemble de mesures inhérentes à la fois à la capacité de production, de stockage et à avoir des contrats avec des « partenaires fiables », outre une capacité à influer, c’est-a-dire à « avoir un positionnement et des alliés économiques et politiques qui nous permettent d’avoir accès à la ressource ».

Il a, par ailleurs, souligné l’importance de cette rencontre diplomatique qui permet de mettre en exergue les changements notables qu’a connus le tissu industriel marocain et aussi d’informer des évolutions de la politique industrielle nationale.

Cette rencontre se veut également une occasion pour expliquer l’orientation du Royaume en matière de partenariat économique ainsi que les attentes du Royaume vis-à-vis des investissements et des différents partenariats, a affirmé le ministre.

Pour sa part, le président de la Fondation diplomatique, Abdelati Habek, a estimé que cette rencontre se veut une occasion pour jeter la lumière sur les potentialités économiques et commerciales du Royaume, ainsi que sur les différentes opportunités d’ offertes par le Maroc, à la faveur notamment de sa capacité à établir un partenariat stratégique et forte dans les domaines de l’ et du commerce avec les différents pays du monde.

Aziz Akhannouch s’entretient à Rabat avec le chef de la diplomatie saoudienne

Il a à cet effet relevé que le potentiel dont dispose le Maroc et son arsenal juridique aidant à drainer des investissements étrangers sont de nature à faire du Royaume une véritable plateforme d’industrialisation et d’export vers de nouveaux pays et pôles.

Organisée à l’initiative de la Fondation Diplomatique, cette 114è édition du « Carrefour Diplomatique » a connu la participation de plus 40 Ambassadeurs étrangers, une occasion d’expliquer notamment les stratégies sectorielles ambitieuses adoptées par le Royaume dans les domaines de l’industrie et du commerce.

LR/MAP

Voir aussi

Gazoduc,Nigeria,Maroc,CEDEAO

Gazoduc Nigeria-Maroc | La CEDEAO ne ménagera aucun effort pour l’aboutissement du projet

La Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), convaincue de la viabilité du …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Captcha Plus loading...