Botola D1 : Une nouvelle saison, un nouveau départ

Botola D1 : Une nouvelle saison, un nouveau départ

Que ce soit pour de meilleurs résultats ou simplement pour le maintien, la saison 2017-2018 de la Botola Maroc Telecom D1 démarre, avec en perspectives de nouveaux défis et objectifs.

Le titre de champion du Maroc qualificatif pour la Ligue des champions d’Afrique est une occasion pour son détenteur de rétablir son palmarès et ses ressources financières. Outre la course au titre qui est l’objectif de tous les grands clubs, d’autres formations visent des places qualificatives aux compétitions africaines (Coupe de la CAF et Ligue des champions) et arabes (Coupe arabe des clubs), au prize money très alléchant…

Certaines équipes ont misé sur les entraîneurs. Le WAC a renouvelé sa confiance en son coach, Lhoussain Ammouta, tout comme le DHJ qui continuera cette saison avec Abderrahim Taleb ou encore le FUS avec Hoalid Regragui et l’AS FAR sous la conduite de Aziz El Amri.

De son côté, l’Ittihad Tanger s’est attaché les services du cadre national Zaki Badou, alors que le Moghreb Tétouan, champion du Maroc 2011, s’est séparé de Fouad Sahabi. Les deux nouveaux promus, le Rapid Oued Zem et le Racing Casablanca miseront de leur côté respectivement sur les expériences des entraîneurs Mohamed Bekkari et Youssef Roussi.

D’autres ont procédé à des recrutements judicieux d’éléments de haut niveau. Car, sans grands joueurs, il est difficile pour une équipe de rivaliser avec les meilleurs.

Ghita Hanane

Voir aussi

COVID-19 | Le football à nouveau suspendu au Pérou

COVID-19 | Le football à nouveau suspendu au Pérou

Les matchs de football devant être disputés ce weekend à la reprise du championnat du …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.