BERD-UE-GCF | Contributions financières à la transition verte au Maroc

BERD-UE-GCF

La Banque Européenne pour la Reconstruction et le Développement (BERD), l’Union européenne (UE) et le Fonds Vert pour le climat (GCF) soutiennent financièrement la lutte contre le réchauffement climatique au Maroc.

Il s’agit d’accords de partenariat avec BOA, CIH… Pour des sous-prêts, à travers ces banques, aux particuliers, PME et Grandes Entreprises, voulant investir dans les technologies de prévention du changement climatique.

25 millions d’Euros à Bank of Africa-BMCE Group

La Banque Européenne pour la Reconstruction et le Développement (BERD), soutenue par le Fonds Vert pour le climat (GCF) et l’Union européenne (UE), a accordé une enveloppe de 25 millions d’Euros à Bank of Africa-Groupe BMCE pour soutenir la transformation écologique du Maroc.

L’accord de prêt a été signé par Brahim Benjelloun Touimi, administrateur-directeur général exécutif, représentant Bank of Africa-Groupe BMCE et Antoine Sallé de Chou, Directeur pour le Maroc représentant la BERD.

Ce partenariat financé par la BERD pour un total de 18,75 millions d’Euros et le GCF pour un total de 6,25 millions d’Euros, sera accordé sous forme de sous-prêts à travers Bank of Africa BMCE Group, ainsi que ses filiales Maghrebail et Salafin, aux particuliers, Petites et Moyennes Entreprises (PME) et Grandes Entreprises, pour des investissements dans les technologies de prévention du changement climatique.

Ce nouveau partenariat s’inscrit dans le cadre de la facilité de financement de l’économie verte (GEFF) au Maroc soutenue par le GCF et s’appuie sur la coopération fructueuse mise en place durant sa précédente application avec le programme MorSEFF. Un package complet d’assistance technique et de subventions pour l’investissement, financé par l’UE, soutiendra Bank of Africa-Groupe BMCE dans le déploiement du programme.

Pour l’Union européenne, ce package est une aide concrète aux entreprises pour trouver et financer les solutions les mieux adaptées à leur transition vers l’économie verte au Maroc.

Et 25 millions d’euros à CIH Bank

La Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD), soutenue par le Fonds vert pour le climat (FVC) et l’Union européenne (UE), a annoncé l’octroi d’un financement à hauteur de 25 millions d’euros au Crédit Immobilier et Hôtelier (CIH Bank) pour soutenir la transition verte du Maroc.

Même schéma que pour BOA. Soit 18,75 millions d’euros fournis par la BERD et 6,25 millions d’euros par le FVC, accordés sous forme de sous-prêts par CIH Bank aux citoyens locaux, aux petites et moyennes entreprises (PME) et aux entreprises pour des investissements dans les technologies d’atténuation et d’adaptation au changement climatique.

La cérémonie de signature de l’accord relatif à l’octroi de ce financement s’est déroulée en présence d’Antoine Sallé de Chou, directeur pour le Maroc de la BERD et de Lotfi Sekkat, président-directeur général du CIH.

KB

—————————-

BERD-IRESEN

Autre accord pour promouvoir les investissements verts

La Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) et l’Institut de recherche en énergie solaire et énergies nouvelles (IRESEN) ont signé, le 28 septembre (2021) à Rabat, un protocole d’accord destiné à renforcer leur coopération pour la promotion des investissements visant à accélérer la transition énergétique verte du Maroc.

Le champ de cette coopération couvrira un certain nombre de domaines d’intérêt commun, notamment l’hydrogène vert, les énergies renouvelables, les réseaux électriques intelligents, l’efficacité énergétique, le stockage d’énergie et la mobilité durable.

Le Maroc est reconnu pour avoir une stratégie énergétique très ambitieuse (le pays s’est engagé à atteindre d’ici 2030 plus de 52% de la capacité de production d’électricité installée à partir de sources renouvelables) et est régulièrement pionnier de nouvelles technologies vertes.

La BERD soutient la décarbonation du mix énergétique marocain ainsi que l’énergie verte et durable du pays à travers des financements directs et indirects et des initiatives de dialogue politique.

Voir aussi

Etats-Unis,Congrès,dette fédérale

Etats-Unis/Dette | Relèvement du plafond jusqu’en décembre

La menace d’un défaut de paiement a été écartée aux Etats-Unis jusqu’en décembre prochain, au …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.