Le secteur bancaire marocain exposé à des risques climatiques physiques (BM-BAM)

le-secteur-bancaire-marocain-expose-a-des-risques-climatiques-physiques

Le secteur bancaire marocain est exposé à des risques climatiques physiques, tels que les inondations et les sécheresses, ressort-il du rapport conjoint de la Banque Mondiale (BM) et de Bank Al-Maghrib (BAM) sur “l’Évaluation des risques physiques et de changement climatique pour le secteur bancaire marocain”.

Ces catastrophes naturelles pourraient affecter divers aspects, notamment les biens immobiliers, les actifs des entreprises et la richesse des ménages, réduisant ainsi la capacité des emprunteurs à rembourser leurs dettes, explique-t-on dans ce rapport élaboré avec le soutien de l’Agence Française de Développement (AFD) et de Facility Global Risk Financing.

Selon la même source, les sécheresses pourraient causer des pertes économiques importantes aux agriculteurs et aux éleveurs, ce qui impacterait directement les banques opérant dans le secteur agricole.

De plus, les inondations pourraient réduire la valeur des actifs et des propriétés, perturber les infrastructures clés et entraîner des pertes économiques dans des secteurs tels que le transport, le tourisme et l’agriculture.

Maroc : L’Observatoire Marocain de la TPME fait le point 2ème réunion du CA de l’OMTPME

Le rapport met également en évidence la vulnérabilité croissante du secteur bancaire marocain face aux risques climatiques, bien que l’impact de ces risques puisse varier d’une banque à l’autre. Les auteurs soulignent ainsi la nécessité de politiques pour évaluer et gérer ces risques financiers liés au climat.

Cet exercice exploratoire, premier du genre dans la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord (Middle East and North Africa – MENA), s’inscrit dans le cadre des efforts fournis par BAM pour évaluer l’impact du changement climatique sur le secteur bancaire et accompagner ses acteurs dans la mise en place de dispositifs de mesure et de gestion des risques y afférents.

LR/MAP

,

Voir aussi

CDG Capital,PNB,AMMC

CDG Capital | Un résultat net de 50,7 MDH en 2023

Le résultat net consolidé de CDG Capital s’est chiffré à 50,7 millions de dirhams (MDH) …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...