Affaire des visas | Des Franco-Marocains dénoncent une décision “injuste” prise à “l’emporte-pièce”

France-Visas

Des Franco-Marocains, acteurs au quotidien des liens entre la France et le Maroc, ont dénoncé la décision de Paris de réduire, de manière drastique, les conditions d’octroi des visas pour les citoyens marocains, qualifiant d’”injuste” cette décision prise à “l’emporte-pièce”.

Dans un texte intitulé “VISAVIE”, rendu public mercredi, ils ont fustigé “une décision prise à l’emporte-pièce, qui sonne comme une surenchère à certains propos populistes et xénophobes tenus par des pompiers pyromanes et qui ne peut être le reflet de la France que nous connaissons, que nous aimons et que le peuple de France incarne dans son immense majorité”.

“La France vient d’annoncer qu’elle réduirait, de façon drastique, de 50% le nombre de visas accordés aux +Pays du Maghreb+”, rappellent-ils, en soulignant qu’ils sont, en tant que Franco-Marocains, “parmi les mieux placés pour dénoncer l’injustice, la vacuité et les risques d’atteinte aux liens qui unissent la France et le Maroc”.

Affirmant que “l’écrasante majorité des Marocains qui obtiennent un visa pour la France en respecte les conditions et reviennent”, les signataires du texte s’interrogent “comment comprendre ce qui sonne comme un désamour envers le Maroc -par ailleurs amalgamé aux autres +Pays du Maghreb+, ce qui est un non-sens, le Maroc a-t-il par exemple confondu la France avec l’Allemagne ou l’Espagne lors des récents conflits qui l’ont opposé à eux ?”.

Bien sûr, estiment-ils, “d’aucuns évoqueront avec raison les intérêts économiques, diplomatiques, stratégiques entre la France et le Maroc. De par notre vécu, qu’il nous soit permis quant à nous, de nous préoccuper des relations humaines : les Marocains demandant un visa ne peuvent être inclus de façon indue dans une politique migratoire, ils sont étudiants, touristes, membres de familles installées des deux côtés de la Méditerranée, personnes en traitement médical…etc”.

Ils soulignent qu’il est encore temps de revenir sur cette décision qui ne peut que diviser “alors que le contexte veut absolument que l’on additionne les femmes et les hommes épris d’échanges, de rapprochement, de destin commun”.

“Nous sommes les fruits communs de ces 2 peuples, de ces 2 cultures, de ces 2 Nations ! Depuis notre enfance jusqu’à aujourd’hui nous avons été élevés dans l’amour et le respect des 2 Pays, nous contribuons chaque jour au renforcement de cette union”, concluent-ils.

LR/MAP

Voir aussi

Maroc-Hongrie,Transition énergétique,Energie,CIAT

Energie | Le Maroc, un pays “pionnier” et “un modèle à suivre”

Le Maroc est un pays “pionnier” et “un modèle à suivre” dans le domaine de …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.