Mise en oeuvre au Maroc d’un système de couverture des conséquences des événements catastrophiques

Le Chef du gouvernement, Saâd Dine El Otmani, a souligné, jeudi à Rabat, que le gouvernement s’attelle à la mise en œuvre d’un système de couverture des conséquences des événements catastrophiques.

S’exprimant à l’ouverture du Conseil du gouvernement, El Otmani a souligné qu’en plus de la loi relative à la création d’un système de couverture des conséquences des événements catastrophiques, promulguée en 2016, le gouvernement a adopté plusieurs décrets d’application dont deux programmés pour le Conseil de ce jeudi, avant la tenue, dans les prochains jours, du premier Conseil d’administration du Fonds de solidarité contre les événements catastrophiques, créé dans le cadre de ce système intégré.

El Otmani a mis l’accent sur la nécessité de traiter, avec “sérieux et responsabilité”, les bulletins spéciaux publiés par la Direction de la météorologie nationale (DMN), en relation avec les changements climatiques et les phénomènes inquiétants que connaît le Maroc, à l’instar de ceux qui surviennent dans d’autres pays du monde.

“La DMN publie des bulletins spéciaux d’alerte, parfois plusieurs par jour, qui doivent être pris au sérieux et non à la légère, en tenant compte du fait que les dangers relatifs aux changements climatiques ont tendance à augmenter et que notre pays a connu dernièrement plusieurs inondations”, a relevé le Chef du gouvernement.

El Otmani a souligné qu’en cas d’alerte par la DMN, “nous sommes tous tenus de traiter cette alerte avec le sérieux nécessaire, de prendre les précautions qui s’imposent et d’éviter de prendre des risques”, appelant, en particulier, les conducteurs à faire preuve de prudence et à ne pas s’aventurer face à cette situation, car “chaque conducteur est responsable de la préservation des vies des passagers et de leurs intérêts”.

Le Chef du gouvernement a fait état de la mobilisation de toutes les autorités concernées: autorités provinciales, collectivités territoriales, sûreté nationale, gendarmerie royale, Forces armées royales, forces auxiliaires et protection civile, ainsi que les autres départements, en particulier l’équipement et la santé, et tout autre secteur concerné, selon les régions et les événements, rappelant qu’en exécution aux Hautes Instructions Royales, le ministre de l’Intérieur et le ministre des Transports et de l’Équipement se sont rendus à Errachidia, qui a été touchée par les récentes inondations.

Il a fait savoir que cette visite sera suivie d’autres, notant qu’il s’agit là d’une occasion de discuter avec toutes les parties prenantes des moyens de remédier aux conséquences de ces événements tragiques, et d’oeuvrer pour éviter que ce genre d’incidents ne se reproduisent pas dans le futur

El Otmani a, d’autre part, noté que plusieurs départements ministériels mènent des études sur les structures qui relèvent de leurs compétences et celles se trouvant près des lits de rivières asséchées depuis des années, parfois depuis plusieurs décennies, mais qui constituent une source de risque, et ce dans la perspective de mettre en place un plan de transfert de ces structures vers d’autres lieux, comme les écoles construites depuis 30 ou 40 ans dans des endroits qui sont exposés aux risques.

Il a souligné, à cet égard, qu’il est du devoir du gouvernement de traiter cette situation et d’élaborer un plan de prévention pour éviter la survenue d’autres incidents dans le futur, saluant par la même occasion les efforts déployés par tous les services concernés et les intervenants.

Avec MAP

Voir aussi

Au Maroc, l’éducation est au sommet des priorités nationales (Bourita)

Le ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale, Nasser Bourita, a affirmé, mercredi …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.