mardi 22 août 2017

Mohamed Berrada, ancien ministre des Finances : L’indispensable coordination

Mohamed berrada ex ministre finances maroc

Intervenant lors du 9ème Colloque international des Finances publiques (Rabat 11-12 septembre 2015), Mohamed Berrada, professeur universitaire et ancien ministre des Finances, a fait une prestation chaudement applaudie par l’assistance, sur un thème d’actualité: «Mécénat et financement du développement humain».
A l’issue de son exposé, il nous a apporté à ce sujet les précisions suivantes: «Les problèmes financiers, les problèmes matériels et tous les débats qui concernent la finance, en définitive, leur objectif final, c’est le développement de la ville… Et à l’intérieur de la ville, c’est le développement humain…

Et à l’intérieur du développement humain, c’est l’homme ! Souvent, malheureusement, ces débats donnent des conclusions qui sont beaucoup plus matérielles et oublient l’essentiel.
Par conséquent, au niveau de la ville, nous avons besoin de renforcer la solidarité des différents partenaires: les collectivités locales, l’Etat, les entreprises et celui qui arrive à faire la coordination pour créer cette solidarité, en faisant participer la société civile.
Parlant du mécénat, on dit souvent: il n’y a pas d’argent. En fait, ce n’est pas un problème d’argent, mais plutôt de savoir faire travailler les gens, savoir surtout coordonner leurs actions. Si chacun de nous, que ce soit les entreprises ou les collectivités locales, apporte une certaine contribution, nous pourrons faire énormément de choses.
Le problème, c’est que souvent, malheureusement, les gens sont mus par des intérêts individuels, des clichés, des causes partisanes, qui font qu’il y a quelqu’un qui veut faire quelque chose, mais les autres le bloquent. Et lorsqu’un seul élément bloque, c’est tout l’ensemble qui se trouve bloqué.
Dans la réforme des collectivités locales et de la régionalisation, le wali peut jouer un rôle extrêmement important pour pouvoir aider à trouver les financements et provoquer le développement humain dont nous avons tellement besoin. En matière de développement, les choses se réalisent sur le long terme. Aussi faut-il garder espoir».

Propos recueillis par Mohammed Nafaa

Voir aussi

Emission obligataire de BMCE BoA : L’AMMC donne le feu vert pour 1 milliard de dirhams

Le Groupe BMCE Bank of Africa vient d’annoncer  l’émission d’un emprunt obligataire subordonné perpétuel avec …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.