Mohamed Berrada, ancien ministre des Finances : L’indispensable coordination

Mohamed berrada ex ministre finances maroc

Intervenant lors du 9ème Colloque international des Finances publiques (Rabat 11-12 septembre 2015), Mohamed Berrada, professeur universitaire et ancien ministre des Finances, a fait une prestation chaudement applaudie par l’assistance, sur un thème d’actualité: «Mécénat et financement du développement humain».
A l’issue de son exposé, il nous a apporté à ce sujet les précisions suivantes: «Les problèmes financiers, les problèmes matériels et tous les débats qui concernent la finance, en définitive, leur objectif final, c’est le développement de la ville… Et à l’intérieur de la ville, c’est le développement humain…

Et à l’intérieur du développement humain, c’est l’homme ! Souvent, malheureusement, ces débats donnent des conclusions qui sont beaucoup plus matérielles et oublient l’essentiel.
Par conséquent, au niveau de la ville, nous avons besoin de renforcer la solidarité des différents partenaires: les collectivités locales, l’Etat, les entreprises et celui qui arrive à faire la coordination pour créer cette solidarité, en faisant participer la société civile.
Parlant du mécénat, on dit souvent: il n’y a pas d’argent. En fait, ce n’est pas un problème d’argent, mais plutôt de savoir faire travailler les gens, savoir surtout coordonner leurs actions. Si chacun de nous, que ce soit les entreprises ou les collectivités locales, apporte une certaine contribution, nous pourrons faire énormément de choses.
Le problème, c’est que souvent, malheureusement, les gens sont mus par des intérêts individuels, des clichés, des causes partisanes, qui font qu’il y a quelqu’un qui veut faire quelque chose, mais les autres le bloquent. Et lorsqu’un seul élément bloque, c’est tout l’ensemble qui se trouve bloqué.
Dans la réforme des collectivités locales et de la régionalisation, le wali peut jouer un rôle extrêmement important pour pouvoir aider à trouver les financements et provoquer le développement humain dont nous avons tellement besoin. En matière de développement, les choses se réalisent sur le long terme. Aussi faut-il garder espoir».

Propos recueillis par Mohammed Nafaa

Voir aussi

Casablanca Finance City,CFC,fintechs,Saïd Ibrahimi

Les fintechs, au cœur de la stratégie de CFC

Casablanca Finance City (CFC) œuvre à asseoir son positionnement sur les fintechs qui sont une …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha loading...

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.

Cookie settings

Below you can choose which kind of cookies you allow on this website. Click on the "Save cookie settings" button to apply your choice.

FunctionalOur website uses functional cookies. These cookies are necessary to let our website work.

AnalyticalOur website uses analytical cookies to make it possible to analyze our website and optimize for the purpose of a.o. the usability.

Social mediaOur website places social media cookies to show you 3rd party content like YouTube and FaceBook. These cookies may track your personal data.

AdvertisingOur website places advertising cookies to show you 3rd party advertisements based on your interests. These cookies may track your personal data.

OtherOur website places 3rd party cookies from other 3rd party services which aren't Analytical, Social media or Advertising.