jeudi 17 août 2017

OCP : Plan pour conforter le leadership sur le marché mondial

Roi mohammedVI et pdg de l ocp jorf lasfar

Sa Majesté le Roi Mohammed VI a procédé, au complexe industriel de Jorf Lasfar, à l’inauguration de la station terminale du slurry pipeline reliant Khouribga à Jorf Lasfar, de la première usine d’acide phosphorique alimentée par la pulpe de phosphate et d’un Centre de compétences industrielles, réalisés pour un investissement global de plus de 5,450 MMDH. Cette inauguration vient consolider l’action du Groupe OCP qui travaille actuellement sur plusieurs projets dans le but d’accroître la production des phosphates avec l’amélioration prévue du marché mondial à l’horizon 2016. En effet, l’OCP poursuit son programme d’investissement doté de 145 MMDH, ce qui devrait lui permettre d’augmenter sa capacité de production et de réduire ses coûts, s’assurant ainsi un bon positionnement en vue de la reprise anticipée du marché mondial.
Le groupe, qui compte à son actif quatre sites miniers et deux usines de transformation, vise à doubler sa capacité annuelle de production de phosphates entre 2007 et 2017 grâce au développement de ses mines actuelles et au lancement de nouvelles mines.

Outre le terminal récemment inauguré par le Souverain, les investissements, quant à eux, seront en partie consacrés à la construction d’une laverie à Merah, d’un pipeline de 235 km entre Khouribga et le site du groupe à Jorf Lasfar, ainsi qu’à l’ouverture de trois nouvelles mines à Khouribga, ce qui portera la production du site de 18,5 millions de tonnes à 38 millions de tonnes d’ici 2020. L’OCP œuvre également au développement de sa production et de ses réseaux commerciaux en Afrique où les taux d’utilisation d’engrais sont parmi les plus faibles au monde. Selon le groupe, les exportations d’engrais vers l’Afrique ont atteint 315.000 tonnes au premier semestre 2014, contre 164.000 tonnes sur la même période l’an dernier, soit près du double. A cet effet, il y a lieu de rappeler le projet de l’OCP d’une nouvelle unité de production d’engrais qui nécessitera un investissement de 600 millions de dollars, dont la production sera entièrement dédiée à la vente sur le continent africain. L’unité, qui devrait être opérationnelle d’ici fin 2014 à Jorf Lasfar, disposera d’une capacité de production de 1 million de tonnes par an.

Hamid Dades

Voir aussi

ADA : Plus de 16 milliards aux projets agricoles solidaires

La tenue du Conseil d’administration de l’Agence de Développement agricole (ADA), présidé par Aziz Akhannouch, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.