mardi 26 mars 2019

OCP : Le dispositif itinérant Al Moutmir fait escale à Marrakech

Le Groupe OCP poursuit son engagement auprès des agriculteurs marocains et continue le déploiement de son dispositif de proximité itinérant « Al Moutmir Li Khadamat Al Qorb » qui arrive à la dernière étape de sa deuxième phase consacrée aux cultures maraîchères.

C’est à Guemmassa dans la région de Marrakech que fait escale le dispositif du 26 au 28 Février 2019.

Dédié aux cultures maraîchères, ce deuxième volet accompagne le programme de développement déployé par les ingénieurs agronomes OCP et permettra la promotion auprès des agriculteurs des meilleures pratiques agricoles en vue d’une agriculture prospère et durable.

Pour le développement de la filière agricole

Partie intégrante du programme «Al Moutmir», qui porte l’engagement du Groupe OCP en faveur du développement de la filière agricole au Maroc, le dispositif itinérant « Al Moutmir Li Khadamat Al Qorb » a ciblé à l’occasion de cette 2ème phase 40 localités dans plusieurs provinces, notamment El Hajeb, Larache, Kenitra, Benslimane et Marrakech. L’accent a été mis sur trois cultures phares : la pomme de terre, la tomate et l’oignon. Cette seconde phase a touché plus de 2000 agriculteurs, elle a permis plus de 2000 analyses des sols et a fourni plus de 200 sessions de formation couvrant tout le cycle de la culture pratiquée par l’agriculteur.

Les cultures maraîchères, un moteur de croissance

Premier secteur agricole générateur de devises, les cultures maraîchères sont un moteur essentiel à l’économie nationale. Elles génèrent un quart des emplois de la filière, représentent 23 % de la production agricole globale et constituent 60 % des exportations agricoles du pays. A noter que dans le cadre du programme de plateformes de démonstration lancé par OCP et qui porte sur 2000 plateformes, 300 sont dédiées aux cultures maraichères et visent à co-construire avec les agriculteurs des cas modèles de l’impact de la démarche scientifique et raisonnée sur l’augmentation de la productivité et la préservation des ressources. L’objectif étant de démontrer l’impact sur le terrain et de démultiplier l’effet sur les différents riverains à travers l’ouverture de ces plateformes aux différents acteurs de l’écosystème pour la formation et l’accompagnement.

Au plus près des agriculteurs

Outre les ressources humaines déployées, OCP met à la disposition des agriculteurs, des moyens scientifiques et technologiques importants notamment le référentiel scientifique vulgarisé et adapté à chaque étape de l’itinéraire technique et les laboratoires itinérants qui sillonnent différentes régions pour effectuer gratuitement les analyses de sol in situ. L’offre OCP comprend aussi, des sessions de formation, un centre d’appel et une page Facebook dédiée aux agriculteurs pour les mettre en lien direct avec les équipes déployées au niveau du terrain et répondre à leurs questionnements.

Une démarche partenariale

Comme lors de sa première édition, « Al Moutmir Li Khadamat Al Qorb » est implémenté dans le cadre d’une démarche partenariale avec les différents acteurs de la filière agricole, notamment le ministère de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts, le consortium scientifique national, les acteurs locaux ainsi que les partenaires fabricants-distributeurs et revendeurs d’engrais.

Ce que prévoit le dispositif Al Moutmir 

Parmi les activités prévues pendant le dispositif, l’organisation de séances d’accompagnement personnalisées par les ingénieurs agronomes OCP au profit de chaque agriculteur en vue de mieux comprendre et interpréter les résultats des analyses de leurs sols. Des séances de démonstration de l’unité intelligente de production des engrais NPK Blend (Smart Blender) sont également prévues afin de rapprocher davantage les agriculteurs de l’industrie de fabrication des engrais et promouvoir l’utilisation des engrais adaptés. En effet, cette technologie permet, sur la base des analyses des sols et des rendements cibles, la production d’engrais adaptés à chaque culture et à chaque sol. Des séances d’échanges avec des experts du maraîchage ont été menées afin de permettre aux agriculteurs de s’informer des meilleures pratiques agricoles et partager avec l’équipe mobilisée sur place les challenges et difficultés auxquelles ils font face dans le cadre de leur quotidien. Aussi, convaincu du rôle primordial de la femme rurale dans la transformation du secteur agricole dans notre pays, l’équipe Al Moutmir, à travers son programme dédié à la gente féminine, anime également plusieurs ateliers au profit des femmes venant de différentes localités visitées par le dispositif.

Pour rappel, la première phase du dispositif, organisée en septembre et octobre 2018, a ciblé 48 localités dans 12 provinces. Plus de 4 000 agriculteurs ont été accompagnés et 4 000 analyses de sols ont été effectuées, grâce aux laboratoires itinérants et au laboratoire de l’Université Mohammed VI Polytechnique de Benguerir. 1000 plateformes céréales et légumineuses ont été déployées et plus de 5OO formations animées au niveau des différentes provinces du Royaume.

Mohcine Lourhzal

Voir aussi

Dakhla : Le Forum Crans Montana, du 14 au 17 mars

La session annuelle du Forum Crans Montana consacrée à l’Afrique et à la coopération Sud-Sud …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.