samedi 23 juin 2018
Flash Infos

Développement de la région Fès-Meknès : Ce que promet Aziz Akhannouch

Le président du RNI a exposé, dimanche 21 janvier 2018, les principaux aspects de la réforme des secteurs sociaux prioritaires qu’il compte mettre en place au profit de la région Fès-Meknès.

Aziz Akhannouch, qui s’exprimait lors du congrès régional de son parti au niveau de la région de Fès-Meknès, a souligné la nécessité de développer le secteur de la formation et de la qualification comme vecteur d’emploi et de promotion sociale. Pour ce, il a proposé d’œuvrer à la formation, dans différents métiers et professions, d’un million de jeunes non diplômés, sur une période de cinq ans, en les encourageant à créer leurs propres entreprises et des groupements professionnels.

Qualification des jeunes diplômés

Abordant le sujet du chômage des jeunes diplômés, le président du RNI a mis l’accent sur l’importance de la qualification de cette catégorie et leur intégration dans le marché de l’emploi et du développement de la formation professionnelle des fonctionnaires des secteurs public et privé, en révisant l’arsenal juridique régissant le secteur de la formation. Il a relevé à cet effet que la réforme de l’enseignement passe par la qualification du primaire et sa généralisation aux enfants âgés entre 4 et 5 ans, à travers l’intégration de cet enseignement dans les crèches relevant du ministère de la Jeunesse et du Sport en milieu urbain et dans les écoles communautaires au niveau du monde rural. Aziz Akhannouch a appelé, dans ce cadre, à redoubler d’efforts dans le domaine de la formation des éducateurs pour contribuer à la création des opportunités d’emploi et ce, dans le cadre de partenariats avec les collectivités locales.

Amélioration de l’offre de soins

Concernant la réforme de la santé, Akhannouch a mis l’accent sur la lutte contre les dysfonctionnements que connaît le secteur, l’amélioration des conditions de travail et de vie des cadres médicaux, notamment dans le monde rural et la reconnaissance de la spécificité de la profession. Il a ajouté que son parti mènera un plaidoyer pour doter les médecins d’un règlement intérieur et établir un contrat Etat-Médecins définissant les responsabilités et les engagements de chaque partie. Aux termes de ce contrat, l’Etat s’engagera notamment à améliorer la situation des cadres de la Santé, en particulier ceux exerçant dans le monde rural, à travers la mise en place d’un système de rémunération et des conditions de travail et de vie convenables, a-t-il précisé, mettant l’accent sur la nécessité d’associer les institutions élues à ce chantier.

Ainsi, le président du parti de la colombe est décidé à lutter contre les dysfonctionnements enregistrés en matière de gestion des services dans la région de Fès-Meknès. Selon lui, la consolidation d’une représentativité équilibrée des provinces et préfectures et le renforcement de la politique de proximité pour répondre aux attentes des citoyens doit être une priorité pour les leaders de partis politiques dans le Royaume.

ML

Voir aussi

Mamda : L’assureur pense aux filières

Offrir des produits d’assurance adaptés aux filières agricole, avicole et équine est le principal objectif …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.