lundi 23 septembre 2019

BAM-CGEM-GPBM : Le financement des entreprises au cœur des débats

Le financement des entreprises a été au centre de la 2ème rencontre tripartite, tenue à Casablanca entre Bank Al-Maghrib (BAM), la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) et le Groupement professionnel des banques du Maroc (GPBM).

Cette édition, qui intervient après celle organisée le 26 janvier 2016, a été l’occasion de dresser le bilan des actions engagées en faveur du financement des entreprises, en particulier les Très Petites et Moyennes Entreprises (TPME), de la mise en place d’un plan d’actions et des propositions de mesures en la matière et d’examiner de nouvelles mesures pour améliorer l’environnement du crédit de ces entreprises.

A l’occasion de cette rencontre, le wali de Bank Al-Maghrib, Abdellatif Jouahri, a souligné la forte décélération du crédit bancaire qui constitue un indice crucial et fiable de l’activité économique, mettant l’accent sur la nécessité de converger et mutualiser les efforts à même de le faire redémarrer.

De son côté, le président de la CGEM, Salaheddine Mezouar, a appelé à la création d’un Comité de pilotage économique Gouvernement-BAM-GPBM-CGEM, pour relancer la machine et redonner du tonus à l’économie marocaine. Il a ajouté que la CGEM propose la création d’un Comité technique constitué d’experts permanents chargé de la mise en œuvre d’une feuille de route sous forme de plan d’action, avec des indicateurs de suivi mensuels.

Pour sa part, le vice-président du GPBM, Mohamed El Kettani, a relevé que cette rencontre se voulait une occasion pour étudier l’ensemble des leviers qui permettront de relancer la demande du crédit au niveau des entreprises, en vue de relancer la croissance économique au Maroc. Il s’agit aussi de faire le bilan des réalisations de la première rencontre en matière d’engagement par le secteur bancaire, notamment la sensibilisation au niveau des différentes régions du Royaume, des PME et des PMI sur les sources de financement et les produits et services qu’offre le secteur bancaire, a-t-il ajouté.

Lors de cette réunion, initiée sous le thème «Financement des entreprises: bilan et perspectives», les participants ont également fait le point sur les évolutions ayant caractérisé l’environnement de l’entreprise et ont examiné les données relatives au tissu productif de l’économie nationale et de son financement, ainsi que les facteurs explicatifs de l’atonie du crédit au niveau de l’offre et de la demande.

Les parties prenantes ont, en outre, recommandé l’adoption de mesures à même de rehausser l’écosystème productif et renforcer ses performances sur les plans sectoriel et régional, en vue de faire émerger une pépinière d’entreprises et de projets bancables et créateurs d’emplois, notamment à travers une approche coordonnée et fédératrice des dispositifs de promotion, d’information, d’accompagnement, de soutien et d’appui au financement de la TPME développés.

LR

Voir aussi

Les arrivées touristiques au Maroc progressent de 6,6% au S1-2019

Un total de plus de 5,4 millions de touristes ont visité le Maroc au premier …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.