lundi 24 février 2020

Essaouira, témoin de la diversité du Maroc et de la pluralité de ses cultures qui font sa richesse

Essaouira, témoin de la diversité du Maroc et de la pluralité de ses cultures qui font sa richesse

La ville d’Essaouira, où SM le Roi Mohammed VI, Amir Al-Mouminine, a visité, mercredi, “Bayt Dakira”, dans l’ancienne médina, est le témoin de la diversité du Maroc et de la pluralité de ses cultures qui font sa richesse, a affirmé la Directrice générale de l’UNESCO, Mme Audrey Azoulay.

A travers la visite du Souverain à «Bayt Dakira», cet espace spirituel et patrimonial de préservation et de valorisation de la mémoire judéo-marocaine, le Maroc envoie aujourd’hui depuis Essaouira un message très fort qui montre que le Royaume revendique sa diversité et la pluralité de toutes ses cultures qui font sa richesse, a indiqué Mme Azoulay dans une déclaration à la presse à cette occasion.

Essaouira est une ville-monde, dotée d’une histoire plurielle et qui a d’ailleurs été reconnue à de multiples titres par la communauté internationale à travers l’UNESCO, avec son patrimoine, sa médina qui a été classée au patrimoine mondiale de l’humanité, ou encore tout récemment l’entrée au patrimoine immatériel de la culture gnaoua, avec sa musique, ses rites, sa signification, ses maalems et ses zaouiyas, qui lui ont conféré cette reconnaissance formidable, a-t-elle affirmé.

Le directrice générale de l’UNESCO s’est également félicitée de la reconnaissance de la modernité et de la créativité d’Essaouira, puisque la ville est aussi rentrée tout récemment, a-t-elle rappelé, dans le réseau des villes créatives de l’UNESCO, notant que toute cette pluralité d’origines, de diversité et de confrontations artistiques porte la ville aussi vers le futur.

“Bayt Dakira”, cet espace historique, culturel et spirituel abrite, après des travaux de restauration, la Synagogue «Slat Attia», la maison de la mémoire et de l’histoire «Bayt Dakira» et le Centre international de recherches Haim et Célia Zafrani sur l’histoire des Relations entre le Judaïsme et l’Islam.

La visite du Souverain à cet édifice traduit l’intérêt particulier qu’accorde SM le Roi, Amir Al-Mouminine, au patrimoine culturel et cultuel de la communauté juive marocaine, et Sa volonté permanente de préserver la richesse et la diversité des composantes spirituelles du Royaume et de son patrimoine authentique.

Avec MAP

Voir aussi

Marrakech : 33è Congrès International pour l’efficacité et l’amélioration de l’école

Marrakech : 33è Congrès International pour l’efficacité et l’amélioration de l’école

La ville Ocre accueillera du 06 au 10 janvier courant, la 33è édition du Congrès …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.