Vienne | Tromperie mortelle

Vienne Tromperie Mortelle

Mardi 3 novembre, le ministre autrichien de l’Intérieur a dû admettre que Kujtim Fejzulai, 20 ans, avait «trompé» les services judiciaires du pays.

Ce jeune homme, né dans les alentours de Vienne, de parents albanais de Macédoine du Nord, a réussi à prêter allégeance à l’organisation Etat islamique (EI), à se procurer une arme automatique, un pistolet et une machette, puis à perpétrer le «premier attentat islamiste en Autriche» – comme le qualifie auprès du Monde le chancelier conservateur, Sebastian Kurz –, alors même qu’il sortait tout juste de prison pour avoir essayé de rejoindre la Syrie, à 18 ans à peine. Selon le magazine allemand Der Spiegel , l’assaillant, un Austro-Macédonien de 20 ans, avait noué des contacts en Allemagne quand il avait tenté de rejoindre la Syrie en 2018 pour rallier les rangs des combattants du groupe Etat islamique (EI).

Des investigations sont également menées en Suisse, où deux hommes de 18 et 24 ans ont été interpellés cette semaine.

Ils étaient connus de la justice pour des procédures pénales liées au terrorisme. L’homme de vingt ans, Kujtim Fejzulai, qui a ouvert le feu lundi soir (2 novembre 2020) en plein centre-ville de la capitale autrichienne a tué quatre personnes et fait plusieurs blessés. 

Patrice Zehr

Voir aussi

Manuel Valls Le polisario est impliqué dans le trafic d’armes, d’êtres humains et de drogues

Le polisario est impliqué dans “le trafic d’armes, d’êtres humains et de drogues” (Manuel Valls)

Le polisario est impliqué dans le trafic d’armes, d’êtres humains et de drogues et constitue …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.