Terrorisme : Obama change de cap

Barack Obama a annoncé qu’il allait lever le moratoire sur le transfèrement vers le Yémen de détenus de la prison militaire de Guantanamo à Cuba et relancer les efforts pour fermer le centre de détention.

barack obama

Il a plus largement annoncé un changement radical de la stratégie américaine dans la lutte contre le terrorisme et déclaré: «nous ne pouvons pas avoir recours à la force partout où s’enracine une idéologie radicale. Et, en l’absence d’une stratégie qui réduirait l’extrémisme à la source, une guerre perpétuelle -via des drones, des commandos ou des déploiements militaires- serait perdue d’avance».

Les adversaires républicains d’Obama ont réagi fraîchement à cet appel, le président de la commission des Affaires étrangères de la Chambre, Ed Royce, estimant que «le président continue à sous-estimer la grave menace qu’Al-Qaïda et ses terroristes affiliés représentent». Le discours présidentiel n’a pas non plus convaincu les défenseurs des droits de l’homme: l’influente organisation ACLU (American Civil Liberties Union) a estimé qu’«il faut faire sortir notre pays du sentier de la guerre dès maintenant, pas dans un avenir non précisé» et affirmé que les tribunaux militaires d’exception «inconstitutionnels» devaient être «dissous, pas déplacés sur le sol américain»

Voir aussi

Loi sur le renseignement : La France critiquée

«La France renonce à ses liberté», «ère Bush-esque», loi «radicale». Au lendemain de l’adoption par …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.