Tamesna : Nouveau scandale immobilier

tamesna

Après les différentes informations rapportées par les médias à propos de la nouvelle ville de Tamesna, le ministère de l’Habitat a tenu à réagir.

«Le ministère et le Holding Al Omrane, en collaboration avec les autorités compétentes, ont depuis toujours tenu à accompagner les familles concernées par les projets de General Contractor et Hidaya Tamesna en vue de leur venir en aide», relève-t-on dans la mise au point du ministère. Il faut dire que les projets immobiliers initiés à Tamesna par les promoteurs General Contractor et Hidaya ont déjà fait l’objet d’une mission d’inspection des ministères de l’Habitat et de la Politique de la Ville et de l’Intérieur, en collaboration avec Al Omrane. En ce qui concerne le promoteur General Contractor, le projet Hiba I a été entièrement réalisé et livré. Toutefois, General Contractor n’a pas respecté l’ensemble de ses engagements.

Le groupe Al Omrane a donc procédé à la récupération des terrains afférents aux projets Hiba II, III et IV. Pour le projet Hiba V portant sur la réalisation de 1.800 logements, 700 logements seulement ont été mis en chantier et commercialisés et le chantier est en arrêt depuis 2009. Une procédure judiciaire a été initiée et a abouti à un jugement, le 4 mars 2015, permettant la récupération du foncier et la résiliation de la convention. S’agissant du projet Al Hidaya, le ministère précise que le promoteur a totalement réalisé la première phase grâce à un crédit contracté auprès du CIH, que le promoteur n’a pas remboursé. Résultat, 382 logements ont été hypothéqués auprès de la banque en garantie d’un prêt de 60 millions de dirhams, ce qui entrave leur remise à la clientèle.
Pour la 3ème tranche, les travaux n’ont jamais été engagés. De ce fait, le Groupe Al Omrane a été contraint de recourir à une instance arbitrale internationale, le 25 avril 2013. La sentence sera prononcée dans les semaines à venir. Des instructions royales auraient été données à la justice pour instruire une affaire opposant 685 familles au groupe immobilier.

AH

Voir aussi

Les sénateurs républicains votent pour convoquer les patrons de Facebook et Twitter

États-Unis | Les patrons de Facebook et Twitter convoqués

Les sénateurs républicains ont voté jeudi une motion pour auditionner les patrons de Facebook et …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.