SNI : Ouriagli se met au travail

Nouvellement arrivé à la tête de la SNI, Hassan Ouriagli a procédé, dans le cadre de la réorganisation qu’il s’est assignée, à la nomination de trois nouveaux dirigeants à la tête d’importantes filiales du groupe.
Ainsi, Ramses Arroub, qui reprend du service après avoir démissionné en juin 2014 de Wafa Assurance, prend les rênes d’Optorg, filiale de la SNI que dirigeait Ouriagli. Arroub assumera ce poste parallèlement à sa nouvelle fonction de président du Conseil de surveillance du sidérurgiste Sonasid.

L’autre dirigeant de retour n’est autre que Tajeddine Guennouni qui prend désormais la tête de Sotherma, producteur de l’eau de source Ain Saiss. Guennouni, qui avait été relevé en 2010 par Mohamed Lamarni à la tête de Marjane, compte à son palmarès la réussite de la fusion Marjane-Acima. D’ailleurs, Marjane a aussi été touché par le changement à travers l’arrivée à sa tête de Abdallah Tabat, dont les qualités de manager ont été prouvées à la tête de Cegelec Maroc et d’Alstom Maroc, avant d’être nommé PDG de Cegelec France. Tabat aura essentiellement pour mission de consolider le leadesrhip du groupe Marjane et de conduire l’éventuelle expansion africaine de l’enseigne. Ce souffle de réorganisation qui ne fait que commencer devrait toucher d’autres filiales.

Voir aussi

Al Ajial Holding : Le Koweit renforce sa présence au Maroc

Historiquement, les investissements koweïtiens au Maroc ont été réalisés par le biais du «Consortium Maroco-Koweïtien …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.