Sahara Marocain | Biadillah appelle le “polisario” à adhérer à la solution sérieuse proposée par le Maroc

Biadillah appelle le “polisario” à adhérer à la solution sérieuse proposée par le Maroc pour le règlement du différend sur le Sahara

Mohammed Cheikh Biadillah, ancien président de la Chambre des Conseillers, a appelé mardi le front du “polisario” à adhérer à la solution “sérieuse proposée par le Maroc” pour le règlement du différend sur le Sahara.

Il est temps pour le polisario de tirer les leçons des expériences des mouvements similaires en Irlande et en Amérique du Sud, de déposer les armes, de se convertir en une entité politique et d’adhérer à la solution sérieuse proposée par le Maroc pour la réunification et l’édification ensemble d’une Patrie unie, a écrit Biadillah sur son compte Twitter.

Biadillah a invité les dirigeants du polisario à regagner la Patrie avant qu’il ne soit trop tard, les mettant en garde contre l’actuel désordre international qui ne laisse présager rien de bon.

LR/MAP

Voir aussi

Le Conseil De Gouvernement Approuve 4 Projets De Loi

Le Conseil de gouvernement approuve 4 projets de loi pour présenter les décrets-lois y afférents au Parlement

Le Conseil de gouvernement, réuni jeudi sous la présidence du Chef du gouvernement Saâd Dine …

Un commentaire

  1. Être un renégat n’est pas donné à tout le monde. C’est un art.
    L’art de cracher sur les principes auxquels on a cru. L’art d’oublier les sacrifices des amis et parents.
    Pouvoir dormir sans aide d’un quelconque soporifique.
    C’est pas donné à tout le monde. On espère que la paie est conséquente, bien que tout l’or du monde ne peut essuyer ce sentiment de honte qu’au fond Biadillah doit ressentir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.