Flash Infos

Sahara : Le Maroc enchaîne les succès dans la défense de son intégrité territoriale

Sahara : Le Maroc enchaîne les succès dans la défense de son intégrité territoriale

Le Consulat général du Gabon a été inauguré le 17 janvier 2020, à Laâyoune

Sahara : Le Maroc enchaîne les succès dans la défense de son intégrité territoriale

La Guinée a fait de même, le même jour et dans la même ville

Sahara : Le Maroc enchaîne les succès dans la défense de son intégrité territoriale

Dakhla accueille depuis le 7 janvier 2020, le Consultat général de Gambie

Sahara : Le Maroc enchaîne les succès dans la défense de son intégrité territoriale

Les Îles Comores ont inauguré leur consulat général à Laâyoune, le 18 décembre 2019

Sahara : Le Maroc enchaîne les succès dans la défense de son intégrité territoriale

Cérémonie officielle datant du 26 juin 2019, à l’occasion de l’ouverture officielle du Consulat honoraire de Côte d’Ivoire à Laâyoune

Le Maroc poursuit ses percées diplomatiques remarquables sur la scène internationale et continentale, en faveur de la question de son intégrité territoriale (dossier du Sahara).

En témoignent, la cascade d’inaugurations de représentations diplomatiques africaines à Dakhla et Laâyoune. De quoi donner le tournis au Polisario et à ses créateurs qui collectionnent les déculottées, l’une après l’autre.

L’installation non pas d’une ou de deux, mais de cinq représentations diplomatiques de pays africains dans les provinces du Sud du Maroc, est un  

processus qui a commencé fin 2019. Comme annoncé par le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidants à l’étranger, Nasser Bourita, d’autres pays africains suivront au cours des jours et des semaines à venir.

Ruée vers les provinces du Sud du Maroc

C’est la Côte d’Ivoire qui a ouvert le bal, le 26 juin 2019, en inaugurant un Consulat honoraire à Lâayoune. Bien-sûr, le Polisario n’a pas raté cette occasion pour s’agiter dans tous les sens, qualifiant la décision de la diplomatie ivoirienne de «ligne rouge franchie», oubliant ou faisant semblant d’oublier que la Côte d’Ivoire n’a jamais reconnu le Polisario ni sa fantomatique rasd. Un succès n’arrivant jamais seul, l’intérêt des pays africains pour le Maroc et les régions du Sud du Royaume s’est poursuivi. C’est ainsi que le 18 décembre 2019, les Iles Comores ont à leur tour, ouvert leur Consulat général à Laâyoune. Digne d’un hat-trick (coup du chapeau), le Maroc a démarré l’année 2020 en beauté. Si Dakhla abrite, depuis le 7 janvier 2020, un Consulat général de Gambie, le Gabon et la Guinée ont installé pas plus tard que le 17 janvier de l’année en cours, leurs consulats respectifs à Laâyoune. De quoi rappeler au Polisario et consorts, que n’est pas Etat souverain, crédible et respecté, qui veut ! Outre  leurs actions diplomatiques, l’inauguration des représentations diplomatiques précitées dans les provinces du Sud du Maroc, augure une nouvelle étape de coopération maroco-africaine.

Désormais, il s’agira d’œuvrer de concert, pour le renforcement des échanges entre le Royaume et ses nombreux partenaires africains, n’en déplaise aux aigris.

Un choix qui va de soi

Dakhla a abrité en 2012, les travaux de la Conférence internationale sur l’intelligence territoriale, avec la participation de centaines d’experts venus des quatre coins du monde. En mars 2014, la même ville a accueilli les participants à la  sixième édition de la commission parlementaire mixte Maroc-Union européenne (UE). Par ailleurs, Dakhla accueille depuis 2015, le Forum international Crans Montana. Véritable point de rencontre privilégié pour les décideurs politiques et économiques marocains, africains et européens, Crans Montana est considéré aujourd’hui, comme  un centre mondial de réflexion autour de la coopération Sud-Sud. Plus récemment, Dakhla a abrité les travaux du Forum d’affaires Maroc-France, en octobre 2019, outre le Forum  d’investissement Maroc-Chine, organisé par le Conseil de la région, en décembre de la même année. Les provinces du Sud du Maroc devraient accueillir d’autres événements politiques et économiques d’envergure. Parmi lesquels, figure la réunion ministérielle du Maroc et de 12 pays du Pacifique, programmée pour le 22 février 2020. Le sport n’est pas en reste puisque les championnats d’Afrique de futsal (du 28 janvier au 7 février 2020) et de handball masculin (le 22 février 2020), se tiendront tous les deux à Laâyoune. 

A Dakhla, l’activité économique est en passe de connaître un bond en avant, grâce notamment, à la construction d’un nouveau port baptisé «Dakhla Atlantique». Réalisé dans le cadre du programme de développement des provinces du Sud, lancé par SM le Roi Mohammed VI à Laâyoune à l’occasion du 40ème  anniversaire de la Marche Verte (6 novembre 2015), ce nouveau port contribuera au soutien et au renforcement des activités économique, sociale et industrielle non seulement au profit des habitants de Dakhla, mais aussi pour l’ensemble de la région. «Dakhla Atlantic» qui sera édifié près du village de pêcheurs de N’tirift, au nord de la ville, est d’ores et déjà considéré comme le plus important projet portuaire des trois régions du Sud du Maroc, dans le cadre du modèle de développement voulu pour les provinces sahariennes, voulu par Sa Majesté. L’enjeu final, consiste à faire de nos provinces du Sud, une destination régulière au-même titre que Tanger, Marrakech, Agadir… 

L’inauguration de représentations diplomatiques de pays africains à Dakhla et Laâyoune, est à la fois une reconnaissance de la vision africaine de SM le Roi Mohammed VI en faveur d’une Afrique solide et solidaire, ainsi que de la stabilité et la sécurité dont jouissent les provinces du Sud du Royaume dans un contexte régional tumultueux. L’inauguration de représentations diplomatiques africaines à Dakhla et Laâyoune, répond aux normes qui régissent les relations consulaires entre les Etats, conformément à la Convention de Vienne qui date de 1963.

Mohcine Lourhzal 

Laâyoune abrite la CAN 2020 de Futsal

Mais de quel droit l’Afrique du Sud et l’Algérie contestent-elles?

À quelques jours du début de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) de Futsal, prévue du 28 janvier au 7 février 2020 à Laâyoune, l’Afrique du Sud a annoncé qu’elle ne participera pas à la compétition. De son côté, l’Algérie a dénoncé l’organisation de cette compétition sportive à Laâyoune.  Les positions de l’Afrique du Sud et de l’Algérie étaient prévisibles, dans la mesure où ces deux pays sont des soutiens avérés du Polisario. Signalons que la CAN 2020 de Futsal qui se tient du 28 janvier au 7 février à Laâyoune qualifiera les trois premiers, pour la Coupe du monde de la discipline prévue du 12 septembre au 4 octobre 2020, en Lituanie.

Succès diplomatiques au Sahara

L’Amérique latine aussi !

La Bolivie a annoncé lundi 20 janvier 2020,  dans un communiqué de son ministère des Affaires étrangères, avoir retiré sa reconnaissance de la rasd et rompu tous ses liens avec l’entité artificielle. La Bolivie a affirmé également qu’elle adoptera le principe de la «neutralité constructive» à l’égard du conflit autour du Sahara et qu’elle «œuvrera désormais à soutenir les efforts déployés dans le cadre de l’Organisation des Nations Unies, en vue d’une solution politique juste, durable et mutuellement acceptable, conformément aux principes et objectifs énoncés dans la Charte des Nations Unies». Plusieurs autres pays d’Amérique Latine ont exprimé au cours des dernières semaines, leur soutien à l’initiative marocaine d’autonomie dans les régions du Sud, en tant que solution sérieuse, crédible et réaliste au conflit autour du Sahara. Dans ce cadre, Antigua et Barbuda, la Bolivie, la Jamaïque, le Paraguay, le Brésil et le Chili, le Surinam et le Salvador, ont successivement annoncé, leur soutien aux efforts du Maroc pour trouver une solution politique réaliste, viable et durable au différend artificiel autour du Sahara, tout en adoptant une position de neutralité positive dans ce dossier.  Pour rappel, le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération internationale et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, a annoncé qu’une réunion des ministres des Affaires étrangères du Maroc et de 12 pays du Pacifique se tiendra le 22 février 2020 à Laâyoune. L’annonce a été faite, vendredi17 janvier 2020,  lors d’un point de presse avec son homologue gabonais, Alain-Claude Bilie-By-Nzen, à l’occasion de l’inauguration du consulat général de la République du Gabon à Laâyoune.

Voir aussi

Le Maroc principal appui de l'Europe en Méditerranée et dans les profondeurs du Grand Sahara

Le Maroc, principal appui de l’Europe en Méditerranée et dans les profondeurs du Grand Sahara

«Pôle de stabilité », le Royaume du Maroc demeure le principal « appui » de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.