Rabat | Ouverture de la Conférence internationale annuelle sur la lutte contre l’extrémisme violent

Conférence OMEV

Les travaux de la conférence internationale annuelle sur “la lutte contre l’extrémisme violent : de nouvelles réponses à de nouveaux défis” se sont ouverts mardi à Rabat, avec la participation d’experts et praticiens nationaux et internationaux spécialistes dans les questions liées au terrorisme et à l’extrémisme violent.

Organisée par l’Observatoire marocain sur l’extrémisme et la violence (OMEV) en partenariat avec la Délégation générale à l’administration pénitentiaire et à la réinsertion (DGAPR), le Policy Center for the New South et la Rabita Mohammadia des Oulémas, cette conférence qui s’étale sur trois jours est marquée par la participation d’experts issus de différents continents et pays, notamment le Maroc, l’Algérie, la Tunisie, la Libye, la Mauritanie, le Sénégal, le Nigeria, Kenya, l’Espagne, la France, la Grande Bretagne, l’Italie, la Suisse, le Portugal, les États-Unis, l’Autriche, la Roumanie, Malte et l’Égypte, ainsi que des institutions régionales et internationales, en particulier la direction exécutive du contre-terrorisme des Nations unies.

Au programme de cette conférence figurent des session spécialisées, dont la première est consacrée aux “évolutions des menaces terroristes : de nouvelles réponses à de nouveaux défis”, alors que la deuxième est dédiée aux “nouveaux défis de la cybersécurité : de la propagande et du recrutement au ciblage des infrastructures”.

La troisième session porte, quant à elle, sur les “évolutions idéologiques et dogmatiques de l’extrémisme violent et les nouvelles formes des récits de l’extrémisme et le discours de haine”, tandis que la quatrième est consacrée “aux différentes expériences concernant le désengagement, la déradicalisation et la réhabilitation : approches, programmes et méthodes d’évaluation” et la dernière s’articule autour de la thématique: “les femmes et l’extrémisme violent : pour une nouvelle approche qui transcende les stéréotypes”.

En raison de l’état d’urgence sanitaire en vigueur, la conférence se déroule en présentiel, tout en garantissant les conditions de prévention et de sécurité des participants, et en vidéoconférence.

LR/MAP

Voir aussi

Astrazeneca

Le vaccin “AstraZeneca” peut être utilisé chez la population âgée de 65 ans et plus (Ministère)

Le ministère de la Santé a affirmé, jeudi, que plusieurs éléments permettent de maintenir l’utilisation …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.

Cookie settings

Below you can choose which kind of cookies you allow on this website. Click on the "Save cookie settings" button to apply your choice.

FunctionalOur website uses functional cookies. These cookies are necessary to let our website work.

AnalyticalOur website uses analytical cookies to make it possible to analyze our website and optimize for the purpose of a.o. the usability.

Social mediaOur website places social media cookies to show you 3rd party content like YouTube and FaceBook. These cookies may track your personal data.

AdvertisingOur website places advertising cookies to show you 3rd party advertisements based on your interests. These cookies may track your personal data.

OtherOur website places 3rd party cookies from other 3rd party services which aren't Analytical, Social media or Advertising.