PNAEPI | Les crédits alloués portés à 150 MMDH (Akhannouch)

Le chef du gouvernement Aziz Akhannouch a annoncé, lundi, la consolidation des investissements dans le cadre du programme national pour l’approvisionnement en eau potable et l’irrigation pour la période 2020-2027, à travers l’augmentation des crédits alloués audit programme pour passer de 115 à 150 milliards de dirhams.

Répondant à une question centrale à la Chambre des représentants dans le cadre de la séance mensuelle consacrée à la politique générale sous le thème “la politique hydrique au Maroc”, M. Akhannouch a expliqué que cette mesure vise à rattraper le retard enregistré en matière d’exécution de certains projets, tout en avançant certains d’entre-eux dont la deuxième tranche de la station de dessalement d’Agadir, programmée à l’horizon 2025 au lieu de 2030.

Il a aussi fait savoir que les études relatives à d’autres projets prévus seront lancées, précisant qu’il s’agit des stations de dessalement de Casablanca, Nador, Safi, Dakhla, El Jadida, Marrakech, Essaouira, Guelmim, Tan Tan et Tiznit, et la révision de la programmation relative aux barrages, en prévoyant de nouveaux barrages.

M. Akhannouch a assuré que le gouvernement se penchera sur l’actualisation et l’accélération de la mise en oeuvre du programme national pour l’approvisionnement en eau potable et l’irrigation pour la période 2020-2027, signé en janvier 2020 devant SM le Roi Mohammed VI, notant que les recommandations adoptées par le comité de pilotage du programme réuni récemment seront soumises à la Haute approbation du Souverain.

Le gouvernement se penche aussi sur le développement de l’offre hydrique nationale à travers le renforcement de la politique des barrages, a-t-il dit, faisant savoir que les travaux se poursuivent pour la réalisation de 20 grands barrages avec une enveloppe de 31 milliards dirhams et avec une capacité de stockage de 6,4 milliards m3 dont trois sont en cours d’achèvement à Tiddas (Khénifra), Todra (Tinghir) et Agadez (Zagora).

Les travaux sont en cours de lancement à Tagzirt (Beni Mellal), Tamri (Agadir Ida-Outanane), Oued Lakhdar (Azilal), a-t-il poursuivi, ajoutant que les appels d’offre ont été lancés pour la réalisation de deux grands barrages à Larache et Sefrou pour une enveloppe de 2 milliards de dirhams.

Pour ce qui des petits barrages, M. Akhannouch a affirmé que les travaux ont été achevés pour deux ouvrages à Tiznit et Taourirt, alors que les travaux se poursuivent pour la réalisation de 7 petits barrages à Figuig, Nador, Tata, Errachidia, Benslimane, Chefchaouen et Nador.

Il a aussi indiqué qu’une convention-cadre de partenariat a été signée pour la réalisation de 129 barrages collinaires et petits barrages entre 2020 et 2022-2024 avec la programmation d’une enveloppe budgétaire de plus de 100 millions de dirhams annuellement pour l’exploration des eaux souterraines.

LR/MAP

Voir aussi

Al Omrane Expo 2022,CGEM,Label RSE

Al Omrane Expo 2022 | Quelle corrélation entre aménagement urbain et développement durable?

La sixième édition du Salon Al Omrane Expo s’est tenue du 22 au 25 décembre …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...