ONU | Premières réactions après l’adoption du texte de la Résolution 2654 sur le Sahara

Omar Hilale, Ambassadeur, Représentant permanent du Maroc à l’

Les réactions suite à l’adoption par une écrasante majorité des membres du Conseil de Sécurité, de la Résolution 2654 (2022) sur le Sahara ne se sont pas fait attendre. Si le Maroc, les Etats-Unis et les Emirats Arabes Unis ont salué le contenu de ladite Résolution, l’Algérie fidèle à elle-même, continue de nager à contre courant de l’Histoire.

«Une Résolution qui renforce les acquis du Maroc»

Réagissant à l’adoption de la Résolution 2654 sur le Sahara, l’Ambassadeur, Représentant permanent du Maroc auprès de l’ a affirmé qu’elle consacre de manière irréversible, la prééminence, la crédibilité et le sérieux de l’initiative marocaine d’autonomie dans les Provinces du Sud, en tant qu’unique solution au différend autour du Sahara. Lors d’une conférence de presse tenue le 27 octobre 2022 à New York (Siège des Nations-Unies), Omar Hilale a noté que «ce soutien s’est traduit par l’expression d’appui fort, clair et officiel de plus de 90 pays à l’initiative marocaine, ainsi que par l’ouverture par 30 autres pays de Consulats généraux dans les villes de Laâyoune et Dakhla (…)». S’agissant de l’Algérie, le diplomate a fait observer que la Résolution du CS de l’ sur le Sahara, scelle une fois de plus le statut d’Alger en tant que partie prenante principale dans l’affaire du Sahara en lui enjoignant de coopérer et de s’engager avec le Secrétaire général de l’ dans le cadre du processus politique des Tables Rondes dans un esprit de compromis, et de réalisme jusqu’à l’aboutissement de ce processus, exclusivement onusien. Omar Hilale a, en outre, fait remarquer que la nouvelle Résolution 2654 réaffirme la position de la communauté internationale selon laquelle la solution au dossier du Sahara doit être politique, réaliste, pragmatique, durable et basée sur le compromis. Et d’ajouter que ladite Résolution se distingue par 4 nouvelles dispositions que le Conseil de sécurité considère comme fondamentales pour faire avancer le processus de règlement du dossier du Sahara. Comme expliqué par Omar Hilale, il s’agit premièrement, de l’appel lancé à l’Algérie pour qu’elle exprime clairement sa position sur ce conflit régional. En deuxième point, a poursuivi l’Ambassadeur, le Conseil a tancé le pour qu’il mettre fin à ses obstructions à la liberté du mouvement de la dans sa zone de mission. La 3ème nouveauté contenue dans la Résolution 2654 relevée par Omar Hilale est relative au détournement de l’aide humanitaire destinée aux camps de Tindouf en Algérie. «Ce détournement a été confirmé dans plusieurs rapports (…)», a rappelé le diplomate marocain. Pour ce qui est de la 4ème nouvelle disposition de la résolution 2654, Omar Hilale a indiqué que le CS de l’ONU a renforcé sa demande à ce que soient enregistrées les populations des camps de Tindouf.  Enfin, Omar Hilale a sèchement recadré  un journaliste algérien travaillant pour le compte de la chaine de télévision émiratie «Sky News Arabia». Voulant jouer au plus malin, le journaliste a accusé le diplomate marocain de «faire une fixation sur l’Algérie» dans ses discours et interventions. La réponse de Omar Hilale ne s’est pas fait attendre. «Sky News Arabia parle au nom de l’Algérie maintenant et la défend. (…). L’Algérie est le seul pays qui a créé le , l’a armé et l’a soutenu diplomatiquement (…)», a riposté Omar Hilale.

Le polisario s’adonne à des violations flagrantes des droits de l’Homme avec la bénédiction du pays hôte (C24)

———————–

Jeffrey DeLaurentis, Ambassadeur des Etats-Unis auprès des Nations-Unies

«Nous continuons de considérer le plan d’autonomie du Maroc comme sérieux, crédible et réaliste»

Les Etats-Unis ont réaffirmé leur soutien au plan marocain d’autonomie en tant que solution sérieuse, crédible et réaliste pour clore définitivement le différend régional autour du Sahara. «Nous continuons de considérer le plan d’autonomie du Maroc comme sérieux, crédible et réaliste», a indiqué l’Ambassadeur des Etats-Unis auprès des Nations-Unies. Dans une intervention, jeudi 27 octobre 2022, à l’issue du vote par les membres du Conseil de sécurité de la résolution 2654 sur le Sahara, Jeffrey DeLaurentis a indiqué que les Etats-Unis (porte plume des textes de Résolutions onusiennes), «sont heureux de voir le Conseil de sécurité réaffirmer son soutien à l’Envoyé personnel du Secrétaire général, Staffan de Mistura, et à la , avec l’adoption de cette résolution». Le diplomate américain a rappelé l’importance pour toutes les parties concernées par le conflit autour du Sahara, à «dialoguer de bonne foi afin d’avancer vers une solution durable à ce dossier pour promouvoir un avenir pacifique et prospère dans la région». Dans une mise en garde aux milices séparatistes armées du , Jeffrey DeLaurentis a réitéré l’appel «au rétablissement de la liberté de mouvement, ainsi qu’à la reprise du réapprovisionnement sûr et régulier des sites des équipes de la », tout en exprimant sa profonde préoccupation concernant la situation dans les camps de Tindouf.

—————————

Amiera Al Hefeiti, Représentante permanente adjointe des Emirats Arabes Unis à l’ONU

«Le plan d’autonomie au Sahara s’inscrit dans le droit fil de la Charte de l’ONU»

 «Mon pays renouvelle son plein soutien au Royaume du Maroc et à sa Souveraineté dans toute la région du Sahara», a souligné la Représentante permanente adjointe des Emirats Arabes Unis à l’ONU à l’issue de la séance consacrée au vote de la Résolution 2654 sur le Sahara (26 octobre 2022). Amiera Al Hefeiti a, dans ce cadre, relevé que les Emirats Arabes Unis appuient l’initiative d’autonomie présentée par le Maroc en 2007 et qualifiée de sérieuse et crédible dans les résolutions du Conseil de sécurité, notant que cette initiative s’inscrit dans le droit fil de la Charte de l’ONU et de ses résolutions et préserve l’intégrité territoriale du Royaume du Maroc». La Représentante permanente adjointe des EAU à l’ONU s’est, en outre, félicitée de l’adoption de la résolution 2654 prorogeant le mandat de la Minurso estimant que ce texte reflète le rôle «important et agissant» de la Mission onusienne dans le renforcement de la stabilité dans la région. Elle a également salué la «méthode constructive» du Conseil de sécurité qui a affirmé le soutien aux efforts de l’Envoyé personnel du Secrétaire général de l’ONU pour le Sahara, visant à faciliter le processus politique en vue de parvenir à une solution politique, réaliste, durable et acceptable au dossier du Sahara.

ONU : Najat M’jid intègre un Comité spécialisé

————————

Résolution 2654

L’Algérie s’en prend une nouvelle fois au Conseil de sécurité

Le contenu de la Résolution 2654 sur le Sahara, adoptée le 27 octobre 2022 par la majorité des membres du Conseil de Sécurité, a été un véritable choc pour l’Algérie qui s’en est une nouvelle fois prise au Conseil de sécurité mettant en doute sa neutralité dans le traitement du dossier du Sahara. Ainsi et après deux jours de silence, le ministère algérien des Affaires étrangères a affirmé que «la Résolution adoptée le 27 octobre 2022 résulte, comme ses devancières (…) d’un exercice laborieux de rédaction dépourvu de la volonté d’orienter et de stimuler des efforts destinés à préserver la nature de la question du Sahara (…) et à lui appliquer scrupuleusement la doctrine et les bonnes pratiques des Nations-Unies en matière de décolonisation», a persiflé la diplomatie algérienne représentée par un Ramtane Lamamra dont l’animosité envers le Maroc n’est plus à prouver. Fin octobre 2021, l’Algérie avait ouvertement rejeté la résolution 2602 du Conseil de sécurité de l’ONU sur le Sahara, au prétexte qu’elle était «déséquilibrée» et «partiale».  No comment!

Voir aussi

TICAD,Kaïs Saïed,Tunisie,Maroc

Crise diplomatique entre Rabat et Tunis | Marocains et Tunisiens outrés par la bévue monumentale de Kaîss Saïed

Au Maroc comme en Tunisie, les réactions furent nombreuses à dénoncer l’alignement de Kaîss Saïed …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...