Nizar Baraka | «Le plus important est de répondre à la volonté populaire et de construire une atmosphère de confiance…»

Nizar Baraka,Parti de l’Istiqlal

La majorité gouvernementale est appelée à élaborer un programme de réformes global qui tienne compte des programmes électoraux des partis qui la composent.

S’exprimant lors du point de presse tenue au siège du RNI, mercredi 22 septembre 2021, marqué par l’annonce de la composition de la majorité gouvernementale, le Secrétaire général du Parti de l’Istiqlal (PI) a affirmé qu’il est nécessaire de «faire de l’étape de la formation du nouveau gouvernement un moment déterminant et approprié pour une interaction positive avec les aspirations citoyennes».

Engagements et espoirs

«Le Parti de l’Istiqlal ne ménagera aucun effort pour créer une alternative innovante et une vision claire pour l’avenir, de même qu’il mobilisera toutes ses capacités et l’expérience qu’il a accumulée en matière de gestion de la chose publique, locale et nationale, pour la réussite de l’action du nouveau gouvernement et de cette étape essentielle pour le Maroc», a promis Nizar Baraka. Il a également fait part de la disposition de son parti, à «contribuer au développement démocratique du Royaume, à l’élaboration et à la maturation des options, des visions, des programmes et des politiques susceptibles de garantir le succès des projets de réforme menés par SM le Roi Mohammed VI». Et Baraka de préciser que le PI attend l’émergence d’un gouvernement fort et harmonieux issu de cette alliance, dont «la performance sera marquée par l’homogénéité, la coopération, l’efficacité, une vision d’avenir et par une forte volonté de changer et de rompre avec les politiques ayant atteint leurs limites».  Le parti de la Balance espère également que la concorde gouvernementale se répercute sur la gestion territoriale «pour que le programme gouvernemental ait un impact positif et réponde aux intérêts et attentes de la population locale», a-t-il poursuivi, tout en se félicitant de la coordination en cours entre les trois partis pour ce qui est de l’élection des instances gestionnaires des régions, des arrondissements, des communes, des municipalités et des mairies.

Les partis formant la majorité gouvernementale souhaitaient changer l’approche précédemment appliquée en annonçant la formation de la majorité gouvernementale avant de commencer à identifier les portefeuilles que chaque parti gérerait séparément, a fait savoir le SG du Parti de l’Istiqlal. «Le plus important est de répondre à la volonté populaire et de construire une atmosphère de confiance et de se concentrer sur le consensus autour du programme gouvernemental, basé sur les engagements pris dans les programmes électoraux et sur la base des orientations contenues dans le rapport sur le nouveau modèle de développement», a conclu le numéro un du parti de la Balance.  

Avec un total de 81 sièges, le parti de l’Istiqlal est arrivé troisième aux élections législatives qui se sont déroulées mercredi 8 septembre 2021. Le 18 du même mois, le parti tenait une session extraordinaire de son Conseil national, au cours de laquelle la participation du parti au nouveau gouvernement, a été officiellement avalisée. Quant à Nizar Baraka, il a été mandaté de poursuivre les discussions avec Aziz Akhannouch, en vue de finaliser la formation de la nouvelle majorité. 

HZ

Voir aussi

Casablanca-Settat,campagne électorale

Casablanca | Frénésie de travaux à la veille des élections

A quelques semaines des élections, les commentaires sur les travaux qui se multiplient actuellement dans …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.