Marrakech | La généralisation de la protection sociale, un prélude pour l’édification d’une société où règne la justice sociale et territoriale

La généralisation de la constitue un levier essentiel du développement et un prélude pour l’édification d’une société où règne la justice sociale et territoriale, a affirmé, lundi à Marrakech, le , M. Aziz Akhannouch.

Dans une allocution lue en son nom par le ministre de l’Inclusion économique, de la Petite entreprise, de l’Emploi et des Compétences, M. Younes Sekkouri, à l’ouverture du Forum Mondial de la (), M. Akhannouch a souligné la pleine adhésion du gouvernement pour la mise en œuvre de ce chantier Royal, expliquant que cette Vision Royale s’est concrétisée à travers une panoplie de programmes sociaux, avec à leur tête l’Initiative Nationale pour le Développement humain (INDH), le Régime d’assistance médicale, le programme de réduction des disparités territoriales et sociales, les programmes de soutien à la scolarisation des enfants tels que le programme “Tayssir”, et le programme de soutien aux veuves, qui ont contribué à la réduction des taux de pauvreté, de précarité et de déperdition scolaire, et permis à une large frange des citoyens d’accéder aux services de base.

Afin de consolider ces acquis, SM le Roi a lancé, en 2020, le chantier de généralisation de la protection sociale avec un agenda précis et des piliers intégrés, comme l’élargissement de l’assurance maladie obligatoire à l’ensemble des citoyens d’ici fin 2022, ce qui permettra à 22 millions de bénéficiaires supplémentaires d’accéder à ce service qui couvre les frais de soins, de médicaments et d’hospitalisation, a relevé le .

Parmi ces piliers, M. Akhannouch a cité la généralisation des allocations familiales, qui bénéficient à près de sept millions d’enfants issus de familles démunies ou en situation de précarité et à trois millions de familles sans enfants en âge de scolarisation, l’élargissement de la base d’adhésion aux régimes de retraite, en intégrant environ cinq millions de personnes de la population active qui ne bénéficie actuellement d’aucune couverture liée à la retraite, ainsi que la génération de l’indemnisation sur la perte d’emploi au profit des personnes ayant un travail stable.

Et d’enchaîner qu’”afin de réaliser ces objectifs, nous sommes pleinement conscients de la nécessité d’intensifier nos efforts, gouvernement et partenaires économiques et sociaux, avec l’appui des partenaires internationaux de notre pays, en vue de parachever ce chantier Royal structurant, avec pour finalité d’instaurer un système solide et durable”.

«Il faut revoir le code de la famille»

M. Akhannouch a, ainsi, mis en avant la mobilisation totale de l’Exécutif pour la réussite de ce chantier de grande envergure, en accordant la priorité à la mise en œuvre et la généralisation de la protection sociale dans son programme gouvernemental, tout en respectant l’agenda royal qui a fixé fin 2022 comme date pour la mise en œuvre du régime unifié de l’assurance maladie obligatoire de base au profit de toutes les familles marocaines, quelle que soit leur situation sociale ou économique.

Il a, dans ce sens, passé en revue les principales mesures entreprises cette année par le gouvernement qui a fait de l’implémentation du chantier de la protection sociale une réalité sur le terrain.

A cette occasion, M. Akhannouch a annoncé que “dans le cadre de la mise en œuvre effective du chantier de la généralisation de la couverture médicale de base, l’opération d’adhésion sera lancée en décembre 2022, au profit de près de 4 millions de familles vulnérables, pour bénéficier des traitements et des conditions de paiement dont profitent les salariés des secteurs public et privé, dans tous les établissements de santé publics ou privés, alors que l’Etat prendra en charge les frais d’adhésion à la couverture maladie obligatoire pour les personnes incapables d’assurer ces frais.

L’opération d’adhésion a été ouverte également à 3 millions de citoyens relevant de la catégorie des travailleurs non-salariés, avec des contributions solidaires adaptées à leurs revenus, a-t-il noté, expliquant que cette catégorie concerne les personnes soumises au régime de contribution professionnelle unique (CPU), les agriculteurs, les commerçants, les artisans, les auto-entrepreneurs et autres.

M. Akhannouch a, par ailleurs, expliqué que le Forum mondial de la protection sociale intervient à un moment où le Royaume connaît une révolution sociale, comme l’illustre la mise en œuvre du chantier Royal de la généralisation de la protection sociale, un projet visant à asseoir les bases d’une solidarité institutionnelle pour assurer la protection de tous les citoyens et la préservation de leurs droits, et faciliter leur accès aux services de la protection sociale et médicaux dans des conditions décentes.

Protection sociale | Le Conseil de gouvernement adopte un décret d’application relatif à certaines catégories de professionnels

Ce conclave se veut aussi l’occasion pour “nous tous de mettre en relief le rôle fondamental du régime de la dans la consécration de la protection sociale des citoyens, de capitaliser sur les acquis accumulés par ce régime, de tirer les enseignements nécessaires des défis auxquels il a fait face ces dernières années, notamment la pandémie de la Covid-19 et ses répercussions qui se font encore ressentir, et de partager les expériences et les bonnes pratiques à même d’améliorer la qualité de notre système social et les conditions de vie des citoyens”, a-t-il conclu.

Initié sous le thème “La pour des sociétés résilientes et inclusives” par la Caisse de Dépôt et de Gestion, à travers sa Branche Prévoyance, CDG Prévoyance en charge de la CNRA et du RCAR et en partenariat avec la Caisse Nationale de la , la Caisse Marocaine des Retraites et la Caisse Interprofessionnelle Marocaine de Retraite, le est considéré comme l’événement international le plus important dans le domaine de la sécurité sociale.

Placé sous le Haut Patronage de SM le Roi Mohammed VI, le Forum, qui se tient tous les trois ans, réunit, cette année et pour la première fois au , plus de 1.200 participants venus de 150 pays, avec pour objectif d’examiner les stratégies de réforme des systèmes de sécurité sociale et d’échanger sur les standards et solutions innovantes en la matière.

Déclinés en 40 séances animées par 120 intervenants, le programme du Forum, qui s’étend sur 5 jours, s’articule autour de 5 axes majeurs : Priorités, tendances et défis mondiaux de la sécurité sociale; Une sécurité sociale centrée sur les personnes à l’ère de l’humain et du numérique; Développement et innovation en matière de sécurité sociale; Vers une société sociale, inclusive, résiliente et pérenne pour tous; Réponse aux besoins mondiaux de sécurité sociale et de sociétés justes.

LR/MAP

Voir aussi

Guinée-Bissau,Maroc,CEDEAO

Nasser Bourita, Émissaire de SM le Roi, reçu en audience par le Président de la Guinée-Bissau

Le Président de la République de Guinée-Bissau, M. Umaro Sissoco Embaló, a reçu, vendredi en …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...