Maroc-Suisse | Des perspectives prometteuses de coopération

Animés d’une ferme volonté de donner une nouvelle impulsion à leurs relations vouées à un avenir prometteur, le Maroc et la Suisse partagent aussi une vision politique pour promouvoir les valeurs de paix et de dialogue en tant que norme essentielle des relations internationales, ainsi qu’une approche économique basée sur le développement durable et la promotion de l’innovation.

Dans les discours officiels des institutions fédérales suisses, le Maroc occupe une place particulière en tant qu’interlocuteur clé en Afrique du Nord, un acteur influent et agissant sur le continent africain et un pôle dynamique ouvert aux mouvements d’investissement et aux échanges économiques.

En retour, la Suisse est perçue comme un modèle remarquable et inspirant dans le développement de systèmes de croissance innovants, en misant sur des secteurs économiques à haute rentabilité, notamment l’investissement dans un avenir vert et durable.

“Les deux pays ont maintenu d’excellentes relations bilatérales. Ils ont approfondi leurs partenariats, que ce soit dans le domaine du commerce, du développement durable ou de la recherche scientifique”. Cette déclaration du Conseil fédéral suisse lors de la visite du Conseiller fédéral, Chef du Département fédéral des Affaires étrangères, Ignazio Cassis, au Maroc les 22 et 23 juin derniers, met en lumière les perspectives prometteuses des relations entre deux partenaires sérieux et crédibles dans leur environnement régional et international.

D’ailleurs, les ministres des Affaires étrangères des deux pays ont souligné que, 18 mois après la signature de la Déclaration commune, les relations ont été renforcées et diversifiées entre les deux pays qui récoltent déjà les bénéfices tangibles de leurs efforts communs.

Dans le domaine du développement durable, un accord de coopération climatique a été conclu en novembre 2022, impliquant la stimulation des investissements suisses au Maroc et la collaboration dans des projets de développement durable. Dans le domaine scientifique, le mémorandum d’accord signé la même année a permis le soutien conjoint d’environ dix projets de recherche académique entre les institutions suisses et marocaines.

Séisme au Maroc | SM le Roi remercie les équipes de secours espagnole, émiratie, britannique et qatarie

Les indicateurs sont importants mais le véritable enjeu est plus vaste. Le Maroc est le deuxième plus grand partenaire commercial de la Suisse en Afrique du Nord et le troisième plus grand marché d’exportation du pays sur le continent africain. En 2022, le volume des échanges commerciaux a continué d’augmenter pour approcher les 900 millions de dollars.

Il existe plus de 60 entreprises suisses implantées au Maroc, offrant près de 8.000 emplois dans des secteurs avancés tels que l’industrie alimentaire, l’industrie chimique et pharmaceutique, ainsi que les équipements de précision.

Par ailleurs, en matière d’immigration, la création d’une commission mixte permanente est prévue, offrant des opportunités d’échange et de coopération sur cette question cruciale au cœur des relations Nord-Sud.

La convergence des points de vue entre le Maroc et la Suisse concernant aussi de nombreuses questions dans la région du Moyen-Orient et le continent africain, en particulier en ce qui concerne le processus politique en Libye et les défis persistants dans la région du Sahel.

S’agissant de la question de l’intégrité territoriale du Royaume, la Suisse a réaffirmé, lors de la visite de son ministre des Affaires étrangères à Rabat, l’importance des efforts sérieux et crédibles déployés par le Maroc pour trouver une solution politique à la question du Sahara marocain sur la base du consensus. Elle a, de même, salué de manière “positive” le plan d’autonomie dans le processus de règlement de cette question.

** Maroc-OCDE

Si la Suisse maintient sa position en tant qu’État neutre, elle adopte de plus en plus une approche ouverte qui lui permet de jouer un rôle actif sur la scène diplomatique internationale. Cela s’est concrétisé le 3 janvier dernier lorsque le drapeau suisse a été hissé en tant qu’État membre non permanent au Conseil de sécurité pour une durée de deux ans.

La Suisse a assuré la présidence tournante du Conseil en mai 2023, avec une nouvelle présidence prévue en octobre 2024. C’est une position politique au sein de l’arène mondiale qui confère à Berne une plus grande influence sur les affaires internationales et participe à des perspectives plus ambitieuses aux relations entre le Maroc et la Suisse.

En 2021, le centenaire de la présence diplomatique suisse au Maroc a été célébré, marquant l’ouverture de la première représentation en 1921 à Casablanca. Un siècle d’échanges a permis aux deux pays de développer des caractéristiques comparables qui ont ouvert la voie à une action collaborative fructueuse entre deux États.

La nature spécifique des échanges humains entre les deux pays confère aux relations maroco-suisses une profondeur civilisationnelle, culturelle et humaine. Les compétences marocaines résidant en Suisse constituent un modèle de ressources humaines hautement qualifiées, qui excellent dans divers domaines de l’innovation technologique et scientifique.

Grâce à leur leadership au sein d’institutions internationales, publiques et privées en Suisse, ces compétences constituent une locomotive pour construire des ponts de transmission des expériences, des connaissances et des valeurs culturelles qui renforcent le dialogue et l’échange interculturels, autant d’éléments clés de l’identité marocaine riche de ses différents affluents, en ces temps de repli et d’appréhension.

LR/MAP

,

Voir aussi

geneve-:-appel-a-la-levee-du-siege-aux-camps-de-tindouf-en-algerie

Genève | Appel à la levée du siège aux camps de Tindouf en Algérie

Des défenseurs des droits humains, sous l’égide de l’Observatoire international de Genève pour la paix, …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...