Maroc-Privatisation : transfert d’entreprises publiques au secteur privé

Maroc-Privatisation : transfert d’entreprises publiques au secteur privé

Le Conseil de gouvernement a approuvé, jeudi 8 novembre 2018, le projet de loi 91.18, modifiant et complétant la loi 39.89, autorisant le transfert d’ au privé.

Les dispositions et mesures les plus importantes de ce projet de loi sont l’inclusion de la d’exploitation de la Centrale thermique de Tahaddart et de l’hôtel de la Mamounia, actifs respectivement dans les secteurs de l’énergie et de l’hôtellerie, dans la liste des sociétés privatisables.

Les deux entités seront ainsi confiées à des professionnels nationaux ou internationaux sélectionnés sur la base de leurs connaissances et leurs compétences techniques. Par ailleurs, cinq sociétés seront écartées de la liste des sociétés privatisables, à savoir le Complexe textile de Fès (COTEF), le Crédit immobilier et touristique (CIH), la commerciale de charbon et bois (SOCOCHARBO), la Briquerie-tuilerie nord-africaine (BTNA) et la chérifienne des sels (SCS), outre deux hôtels: « Asmaa » et Ibn Toumert »

Mohcine Lourhzal

Lire aussi
Maroc/Chemins de fer : L’ONCF sur la voie de la privatisation ?

Voir aussi

recherche d’emploi,Emploi,projets,marché du travail,sans emploi,sans formation,sans occupation,Plan Stratégique,Développement,entretiens,Entreprise,Mouakaba,offres d’emploi

Marché de l’emploi | L’ANAPEC adopte une nouvelle stratégie

Le Conseil d’Administration de l’Agence Nationale de Promotion de l’Emploi et des Compétences (ANAPEC), réuni …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Captcha Plus loading...