Maroc | 77% des échanges commerciaux sont effectués avec des pays ayant conclu des ALE

Le ministre de l’Industrie et du Commerce, Ryad Mezzour, a affirmé, lundi à Rabat, que 77% des échanges commerciaux du Maroc sont effectués avec des pays ayant conclu des accords de libre-échange (ALE) avec le Royaume.

En réponse à une question sur le bilan des ALE conclus par le Maroc, posée par le groupe socialiste-opposition Ittihadie lors de la session hebdomadaire des questions orales à la chambre des représentants, M. Mezzour a souligné que ces accords forment un écosystème fondamental pour renforcer l’industrie nationale.

Ces ALE représentent l’élément clé qui séduit les investisseurs, attirés par l’accès aux marchés étrangers grâce à ces accords, a-t-il relevé.

En outre, le ministre a fait remarquer que le taux de couverture des importations par les exportations se situe à 60%, contre 50% il y a dix ans, attribuant cette amélioration aux investissements résultant des accords de libre-échange.

En réponse à une autre question sur l’opérationnalisation des mécanismes de protection des droits des consommateurs, posée par le groupe Authenticité et Modernité, M. Mezzour a précisé que depuis le début de cette année, plus de 9.000 points de ventes ont été contrôlés et 800 PV d’infraction ont été rédigés.

Arrivée au Maroc du Premier ministre mauritanien pour une visite de travail

Il a également fait savoir que l’Exécutif œuvre en faveur du renforcement des droits des consommateurs, à travers un arsenal juridique moderne et en phase avec les évolutions, notamment en matière d’encadrement des périodes de soldes et de répression de diverses pratiques qui violent ces droits, à la lumière de l’émergence de nouvelles pratiques commerciales, dont l’e-commerce.

Concernant l’infrastructure industrielle, M. Mezzour a fait savoir que le Royaume dispose, actuellement, de 152 zones industrielles d’une superficie totale de 12.000 hectares, ajoutant que le ministère a travaillé depuis le début de l’actuel mandat gouvernemental, sur 27 zones industrielles supplémentaires de 1.400 hectares.

D’après le ministre, toutes les régions du Royaume disposeront d’un foncier industriel de nouvelle génération pour attirer de nouveaux projets industriels structurels.

Il a indiqué que son département œuvre, dans le cadre de l’élaboration d’une nouvelle stratégie avec chacune des régions et l’ensemble des acteurs régionaux pour établir un partenariat engageant les deux parties et définir de nouveaux objectifs stratégiques régionaux pour le foncier industriel et le développement social.

Maroc-EEAU | Des relations économiques fécondes au service du progrès et de la prospérité des deux pays frères

LR/MAP

,

Voir aussi

le-cmc-publie-une-note-sur-le-“processus-desinflationniste”

Le CMC publie une note sur le “processus désinflationniste”

Le Centre Marocain de Conjoncture (CMC) a publié mardi le 49e numéro de sa publication …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...