Marché financier | CDG Capital Insight pour l’émission d’obligations indexées sur l’inflation

Marché financier,CDG Capital Insight

Capital Insight a préconisé, dans une récente publication, l’émission, sur le marocain, d’obligations indexée sur l’inflation par le Trésor.

“Une émission d’une obligation indexée sur l’inflation par le Trésor marocain marquerait une étape importante dans le développement du marocain. Elle arriverait notamment à point nommé pour combler un vide en termes d’instruments financiers avec une protection contre l’inflation qui pourrait se faire sentir de plus en plus par les et les épargnants dans le contexte actuel”, expliquent les auteurs de cette publication intitulée “Obligations indexées sur l’inflation – Opportunité pour le marocain”.

De plus, poursuivent-ils, elle constituerait un benchmark pour des émissions similaires de la part des établissements publics et des entreprises privées, posant ainsi les prémisses pour l’émergence d’une nouvelle classe d’actifs dans le paysage financier marocain.

Au-delà des bénéfices pour les et pour le marché des capitaux, le Trésor bénéficierait d’un nouvel outil de financement lui donnant un degré de liberté additionnel pour la gestion de la dette, soulignent les auteurs, ajoutant que les évolutions de cette nouvelle classe d’actifs seront une source d’informations précieuse pour les autorités financières pour renseigner davantage les politiques budgétaires et monétaires.

Lire aussi
Marché financier marocain | Pas d’effet paralysant auprès des investisseurs

Parallèlement, ils indiquent que l’idée des obligations indexées sur l’inflation n’est certes pas nouvelle, car les avantages de disposer d’un tel instrument pourraient être multiples tant pour les que pour le Trésor ou encore certains établissements publics en tant qu’émetteurs.

Selon les auteurs, il s’agit là de surligner la pertinence d’un tel outil dans un contexte où l’inflation érode la valeur réelle de l’épargne, les craintes d’une inflation prolongée s’agrandissent chez les investisseurs et le Trésor fait face à un risque de hausse de la courbe d’emprunt moyen à long terme.

LR/MAP

Voir aussi

Bank Al-Maghrib,crédit bancaire

Le crédit bancaire au secteur non financier progresse de 2,9% en mars 2022

Le crédit bancaire au secteur non financier a progressé, en glissement annuel, de 2,9% en …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Captcha Plus loading...