L’UE signe un 3ème contrat avec BioNTech/Pfizer pour 1,8 milliard de doses supplémentaires

vaccin anti-Covid,UE

La Commission européenne a signé jeudi un troisième contrat avec l’alliance BioNTech/Pfizer afin de réserver 1,8 milliard de doses supplémentaires de son vaccin anti-Covid pour le compte de tous les États membres de l’UE, entre fin 2021 et 2023.

Ce contrat permettra l’achat de 900 millions de doses du vaccin actuel et d’un vaccin adapté aux variants, avec une option pour l’achat de 900 millions de doses de plus, précise la Commission dans un communiqué.

Par ailleurs, le contrat exige que le site de production des vaccins soit établi dans l’UE. Il stipule également que les composants essentiels des vaccins proviennent de l’Union européenne.

« Grâce à la coopération bien établie avec les fabricants dans le cadre des contrats actuels, ainsi qu’aux dispositions mises en place, des livraisons rapides de doses sont assurées », souligne l’exécutif européen, notant la possibilité pour les États membres de revendre des doses ou d’en faire don directement à des pays tiers qui en ont besoin ou par l’intermédiaire du dispositif COVAX.

Lire aussi
La Commission du commerce international du Parlement européen adopte l’accord agricole Maroc-UE

Pour la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, ce nouveau contrat est « une bonne nouvelle pour le combat de longue durée que nous menons afin de protéger les citoyens européens contre le virus et ses variants »

« Les contrats potentiels avec d’autres fabricants suivront le même modèle, dans l’intérêt de tous », a-t-elle ajouté.

Outre l’alliance germano-américaine « BioNTech-Pfizer », l’UE a déjà signé des contrats pour l’acquisition de vaccins anti-Covid avec AstraZeneca, Sanofi-GSK, Janssen Pharmaceutica NV, Curevac et Moderna.

Jusqu’à présent, la Commission a accordé une autorisation de mise sur le marché conditionnelle pour les vaccins mis au point par BioNTech et Pfizer, Moderna, AstraZeneca et Johnson et Johnson.

LR/MAP

Voir aussi

Antisémitisme,BNVCA,youtube,France,Adnan Filali,Dounia Moustaslim,OFPRA

Le BNVCA juge « inadmissible » que la France octroie l’asile à deux youtubeurs marocainss qui appellent à la haine

Le président du Bureau national de vigilance contre l’antisémitisme (BNVCA), Sammy Ghozlan, juge “inadmissible” que …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Captcha Plus loading...