Liban L’éternel retour des assassinats

Hassan Laqqis

Selon une source proche du Hezbollah, Laqqis était un chef militaire chiite qui combattait en Syrie aux côtés de l’armée de Bachar Al-Assad contre les rebelles sunnites qui veulent renverser le pouvoir.

Il avait été dans le passé très actif dans la résistance contre l’armée israélienne qui avait occupé le sud-Liban jusqu’en mai 2000. Originaire de Baalbeck où il devrait être enterré, Laqqis a fait partie des premiers miliciens chiites à rejoindre le Hezbollah, peu après sa formation au début des années 80, grâce à l’aide des gardiens de la révolution iraniens. Le «Parti de Dieu» a immédiatement accusé Israël d’être derrière cette liquidation. Mais par la voix d’un de ses porte-parole, l’État hébreu a catégoriquement démenti avoir perpétré l’attaque, semblant désigner plutôt des islamistes sunnites, ceux-là mêmes que le Hezbollah combat en Syrie. Ce sont eux qui ont déjà perpétré le double attentat contre l’ambassade d’Iran à Beyrouth qui avait fait 25 morts le 19 novembre. Mardi 3 décembre, Hassan Nasrallah, le chef du Hezbollah, a accusé l’Arabie Saoudite, parrain des sunnites au Moyen-Orient, d’être derrière ce double attentat suicide revendiqué par les Brigades Abdallah Azzam, liées à al-Qaïda et actives au Liban et en Syrie. Hassan Laqqis a été tué d’une balle dans la tête, alors qu’il était dans sa voiture, non loin de son domicile de Haddath à l’est de Beyrouth. L’attaque professionnelle, menée à l’aide d’un pistolet muni d’un silencieux, aurait été perpétrée par plusieurs assaillants.

Patrice Zehr

Voir aussi

Crise Sanitaire En France Des Perquisitions Au Sein Du Gouvernement

Crise sanitaire en France | Des perquisitions au sein du gouvernement

Des perquisitions ont été menées, jeudi matin, aux domiciles et bureaux du ministre français de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.