Le PLF 2021 repose sur un équilibre économique, social et de développement de la gouvernance et de l’administration

Le PLF 2021 repose sur un équilibre économique, social et de développement de la gouvernance et de l’administration

Le Projet de loi de finances (PLF) 2021, présenté devant les deux chambres du parlement, repose sur un triple équilibre: économique, social et développement de la gouvernance et de l’administration, a affirmé jeudi le chef du gouvernement Saad Dine El Otmani.

S’exprimant à l’ouverture de la réunion du Conseil de gouvernement, M. El Otmani a rappelé que le PLF 2021 intervient dans une conjoncture nationale et internationale difficile liée à l’évolution épidémique de la pandémie Covid-19 et ses répercussions économiques et sociales et marquée par la baisse des recettes publiques et un contexte économique mondial difficile, a souligné le porte-parole du gouvernement, Saaid Amzazi dans un communiqué lu lors d’un point de presse à l’issue du Conseil.

M. El Otmani a aussi indiqué que les Hautes Orientations royales ont constitué le fondement de ce projet, faisant savoir que le gouvernement a veillé à ce que ces Hautes orientations encadrent ce PLF, étant donné qu’elles constituent une vision stratégique claire et qu’elles ont fixé les grands objectifs pour réaliser l’équilibre entre l’économique, le social et le développement de la gouvernance et de l’administration.

Ce triple équilibre est important dans cette conjoncture comme cela a été souligné dans les Discours royaux successifs dont celui de l’ouverture de l’actuelle année législative, a-t-il dit.

Le chef du gouvernement a aussi indiqué que le PLF 2021 soumis au parlement est fondé sur une base solide et forte pour relever les défis, assurant que le gouvernement reste ouvert aux observations et même aux critiques, ainsi qu’aux propositions des groupes parlementaires au sein des deux chambres en vue d’améliorer ce projet.

Il a, sur un autre registre, rappelé la tenue de la première réunion de la Commission nationale de simplification des procédures et formalités administratives, prévue par la loi 55.19 et présidée par le chef du gouvernement, rappelant que SM le Roi a évoqué dans plusieurs discours ce chantier important et stratégique.

M. El Otmani a, dans ce sens, invité les membres du gouvernement à une meilleure application des dispositions de cette loi.

Il a formé le vœu que l’administration connaisse un changement radical et que sa relation avec le citoyen et l’entreprise s’améliore, souhaitant que cette réforme renforce la confiance en l’administration, la transparence et la lutte contre la corruption

La réalisation de ces objectifs requiert une application sérieuse et efficiente de cette loi, a-t-il conclu.

LR/MAP

Voir aussi

La République Coopérative de Guyana retire sa reconnaissance de la pseudo rasd

La République Coopérative de Guyana retire sa reconnaissance de la pseudo “rasd”

La République Coopérative de Guyana a annoncé, samedi, sa décision de retirer sa reconnaissance de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.