Le Maroc réitère la primauté du CS de l’ONU dans le maintien la paix et la sécurité internationales

Mohamed Arrouchi Ua Cea Onu

Le Maroc adhère pleinement et de manière responsable aux chantiers de réforme du Conseil de Paix et de Sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA) et réitère la primauté du Conseil de sécurité de l’ONU dans le maintien la paix et la sécurité internationales, a affirmé, vendredi à Addis-Abeba, l’Ambassadeur Représentant Permanent du Royaume auprès de l’UA et de la CEA-ONU, Mohamed Arrouchi.

“Le Royaume du Maroc adhère pleinement et de manière responsable, aux côtés des pays africains frères, dans les chantiers de réforme du Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine. L’approche marocaine, à cet égard, repose sur le renforcement de la transparence des méthodes de travail et de la crédibilité du processus de prise de décision au sein du Conseil”, a souligné M. Arrouchi lors de la première réunion du nouveau mandat du CPS.

Dans l’accomplissement de soin mandat, le CPS de l’UA doit prendre dûment en considération les dispositions de son protocole qui souligne la primauté du Conseil de Sécurité de l’ONU dans le maintien la paix et la sécurité internationales, a réitéré le diplomate qui conduit la délégation marocaine à cette session.

Au cours de son mandat au CPS de l’UA, le Maroc œuvrera pour donner un nouveau dynamisme au concept de la diplomatie préventive, notamment dans son aspect lié à la médiation, en tant qu’outil qui a prouvé son efficacité pour trouver des solutions pacifiques et durables aux crises auxquelles le continent africain est confronté, a relevé M. Arrouchi.

Le diplomate marocain a ajouté que la présence du Royaume au sein du CPS de l’UA constitue une occasion pour passer en revue l’approche intégrée et multidimensionnelle du Maroc en matière de paix et de sécurité dans le continent africain, notamment à travers la gouvernance, la paix, la sécurité et le développement.

Cette approche est en mesure d’atteindre la stabilité et la prospérité auxquelles aspirent les peuples du continent africain, a soutenu M. Arrouchi, insistant sur le respect des principes de bon voisinage et la non-ingérence dans les affaires internes des Etats qui constituent un impératif dans la consolidation de la paix et de la sécurité.

Lire aussi
Maroc | Réouverture, à partir du 7 février prochain, de l’espace aérien

M. Arrouchi a noté que la réélection du Royaume en tant que membre du CPS de l’UA, pour un mandat de trois ans, constitue une consécration de la confiance et la crédibilité dont jouit le Maroc en Afrique.

C’est une consécration du rôle central et agissant du Maroc en matière du maintien et de consolidation de la paix et de la sécurité sur le continent africain, un rôle qui émane d’une Vision Royale bien définie exprimée par SM le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, lors de son discours à l’occasion du retour du Maroc au sein de l’Union africaine, a dit le diplomate marocain.

Le Royaume, rappelle-t-on, a été élu au CPS de l’UA pour un mandat de trois années avec une majorité très confortable lors du dernier Sommet de l’organisation panafricaine tenu en février dernier à Addis-Abeba.

Le Maroc qui avait siégé au CPS pour un mandat de deux années 2018-2020 au cours duquel le Royaume a contribué de manière constructive pour l’amélioration des méthodes de travail et l’instauration des bonnes pratiques, a également présidé en septembre 2019 cette instance décisionnelle de l’organisation panafricaine.

La présidence par le Royaume du CPS de l’UA pour le mois de septembre de l’année 2019, a été riche en actions en matière de paix, de sécurité, de développement et de lutte contre le changement climatique.

Le mandat de la présidence marocaine du CPS a été marqué par l’adoption d’importantes résolutions notamment la levée de la suspension du Soudan de toutes les activités de l’Union africaine, la tenue de la session ministérielle du CPS à New York, la séance sur l’interaction entre le CPS de l’Union africaine et la Commission de l’UA, et l’importante réunion sur le changement climatique et son impact sur les Etats insulaires en Afrique, ainsi que l’interdépendance entre paix, sécurité et développement.

LR/MAP

Voir aussi

Islam,Ramadan,Aïd El Fitr,CFCM,France

Fin du Ramadan | L’Aïd El Fitr aura lieu le lundi 2 mai en France

C’est officiellement la fin du ramadan pour les musulmans. En fonction des observations de la …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Captcha Plus loading...