Le galanga, el khdenjel

Le galanga «el khdenjel», appelé aussi gingembre doux, fait partie de ces épices qu’aujourd’hui beaucoup de jeunes Marocains ne connaissent pas. Pourtant, il entre dans la composition de notre «ras el hanout», l’épice incontournable des tagines et couscous sucrés.

En médecine populaire, il est souvent utilisé comme aphrodisiaque ou pour soulager les rhumatismes, ou encore pour régulariser les problèmes féminins de menstruations et de ménopause. Et pas seulement, il est efficace aussi dans les cas de digestion difficile, flatulence ou nausée. Il paraîtrait même que, grâce à son action bactéricide et antifongique, il soulage de façon spectaculaire les personnes souffrant de mauvaises odeurs corporelles ou d’herpès. Ce rhizome au goût piquant de rose camphrée est bien connu des populations depuis des millénaires. Il est mentionné dans beaucoup d’écrits anciens traitant de la médecine. Sans oublier que cette racine chaude est très utilisée en cuisine asiatique. Le galanga est une bienfaisante source d’antioxydants, de manganèse et de cuivre. A titre préventif, une tisane préparée avec quelques copeaux de galanga et sucrée au miel de temps à autre est vivement préconisée par les spécialistes en herboristerie.

Voir aussi

La poire, Boueouid

La poire, appelée chez nous «boueouid» ou «ngass», se cultive au Maroc, principalement dans le …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.