La FNM | Dix ans d’action au service de la culture et du rayonnement muséal

FNM,Mehdi Qotbi

Une conférence de presse a été organisée mardi à Rabat, pour mettre en avant une décennie d’action de la Fondation nationale des musées (FNM) au service de la culture et du rayonnement muséal, marquée par l’ouverture de nombreux musées et l’organisation de grandes expositions d’artistes nationaux et internationaux.

Cette conférence marque un “tournant majeur” pour la Fondation, en ce sens que 2021 est une année charnière ouvrant la voie à “une ère nouvelle, résolument ancrée dans notre époque contemporaine avec tous les changements qui l’accompagnent”, a indiqué le président de la FNM, M. Mehdi Qotbi à cette occasion.

Depuis sa création, la FNM insiste sur trois valeurs qui guident ses actions: “le partage, la transmission et la passion”, a-t-il souligné, relevant que ces “véritables lignes directrices” ont permis au Maroc d’accueillir de grands événements culturels de même qu’elles constituent “ce lien entre notre riche patrimoine, notre histoire et nos générations futures”.

Revenant sur le bilan de la FNM, le Directeur du Musée Mohammed VI d’Art Moderne et Contemporain (MMVI), Abdelaziz El Idrissi, a relevé que plusieurs chantiers de restauration et de réaménagement de musées ont été lancés, dont une bonne partie est désormais opérationnelle.

Il s’agit notamment du MMVI, du musée la Casbah des cultures méditerranéennes de Tanger, du musée de l’Histoire et des civilisations de Rabat, du musée des confluences Dar El Bacha à Marrakech, du musée national de la céramique de Safi, du musée national du tissage et du Tapis Dar Si Said à Marrakech, du musée de la photographie à Rabat et du musée villa Harris de Tanger.

Plusieurs autres musées seront opérationnels d’ici la fin de l’année en cours, a-t-il annoncé, citant, à cet égard, le musée Dar Jamai de Meknès, le musée Borj Belkari de Meknes, le musée Bab el-Okla à Tétouan, le musée de la Place Jamaa El Fna de Marrakech, le musée des Oudayas à Rabat ou encore le musée des Arts de l’Islam de Batha à Fès.

Le Maroc est l’un des rares pays ayant une culture sans discontinuité, une culture qui a commencé depuis un millier d’années et qui continue jusqu’à nos jours, s’est-t-il réjoui, précisant que 21 expositions majeures ont été organisées depuis la mise en place de la FNM.

Ces expositions, a-t-il expliqué, portent sur trois axes, à savoir l’ouverture sur la Méditerranée, l’ouverture sur l’Afrique et la spécificité artistique de la scène marocaine, rappelant que la démocratisation de la culture et la promotion du patrimoine culturel figurent parmi les primes objectifs de la Fondation.

Dans une allocution lue en son nom, le Secrétaire général du gouvernement, M. Mohamed Hajoui, s’est dit honoré de contribuer à la célébration des 10 ans de la FNM, en soulignant son apport au rayonnement de la culture muséale dans le Royaume, à travers l’enrichissement de la scène culturelle nationale.

Cette célébration coïncide avec la mise en place d’un nouveau cadre juridique régissant les activités muséales au Maroc, qui vient d’être publié au Bulletin officiel, a-t-il précisé, notant que la nouvelle loi ( NDLR loi 56.20) vient renforcer le rôle de la FNM en termes de transmission et de consécration de la connaissance culturelle et de l’image civilisationnelle du Royaume.

Lors de cette rencontre, une convention de partenariat a été signée entre la FNM et l’Office national marocain du tourisme (ONMT) en vue de promouvoir le tourisme et le partage du riche patrimoine du Royaume.

A cette occasion, le directeur général de l’ONMT, Adel Al Fakir, a indiqué que la convention vient “acter l’action de coordination” avec la Fondation, en vue d’œuvrer davantage au rayonnement de la destination Maroc à travers son offre culturelle.

Pour sa part, le directeur général de l’Institut de recherche en énergie solaire et énergies nouvelles (IRESEN), Badr Ikken, s’est focalisé sur l’engagement de la FNM en faveur de la préservation de l’environnement, en voulant pour exemple l’installation de panneaux solaires au niveau du MMVI.

Selon lui, ce musée, l’un des premiers dans le monde à intégrer la solution solaire avec un système intelligent de stockage, incarne le modèle parfait de l’alliance de l’art et de la responsabilité environnementale.

La rencontre, qui s’est déroulée en présence de membres du corps diplomatique accrédité à Rabat, de journalistes et d’acteurs culturels, a été marquée par la projection d’une vidéo sur les réalisations de la FNM et la révélation de sa nouvelle identité visuelle.

LR/MAP

Voir aussi

ANME,GAFA,Othman El Ferdaous,CNSS,Presse

Presse | Nouvelle réunion entre le Ministre Othman El Firdaous et l’ANME

La situation difficile des entreprises de presse à la lumière de la pandémie de covid-19, …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha loading...

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.