La famille de la résistance commémore le 75ème anniversaire des évènements du 7 avril 1947

Indépendance,Maroc,Mohammed V

Le Haut-commissariat aux anciens résistants et anciens membres de l’Armée de libération a organisé, jeudi à Casablanca, un meeting en commémoration du 75ème anniversaire des évènements du 7 avril 1947 à Casablanca, qui constituent une page glorieuse de la lutte pour la liberté et l’.

Dans une allocution à cette occasion, Mustapha El Ktiri, Haut-commissaire aux anciens résistants et anciens membres de l’Armée de Libération, a indiqué que ce 75ème anniversaire des évènements du 7 avril 1947 est l’occasion de revenir sur une journée mémorable où la population de Casablanca a tenu tête aux forces coloniales qui n’ont pas hésité à attaquer sauvagement les habitants, dans une tentative désespérée d’empêcher Feu Sa Majesté d’accomplir sa visite historique à la ville de Tanger.

Il a, par ailleurs, souligné la nécessité de faire connaitre cette page glorieuse de la lutte pour la liberté et l’ à la nouvelle génération, notant que cet épisode rappelle l’action menée par les résistants et l’Armée de libération et leurs sacrifices pour la défense des constantes et des valeurs sacrées de la patrie.

Cette répression sauvage, a-t-il ajouté, n’a cependant pas réussi à altérer l’agenda de Feu SM , qui a maintenu sa visite historique à Tanger.

M. El Ktiri a rappelé que les événements sanglants du 7 avril 1947 à Casablanca, qui ont déclenché une vaste grève générale dans les villes du Royaume, ont conforté les Marocains dans leur sentiment patriotique et leur militantisme visant à mettre fin à l’occupation et renforcé la mobilisation générale en faveur de l’ du Royaume.

Cette lutte patriotique devenait de plus en plus prépondérante lorsque le colonisateur décida le 20 août 1953 d’exiler Feu SM et le reste de la Famille Royale, a fait observer M. El Ktiri, ajoutant que le retour de l’exil du Père de la Nation, le 16 novembre 1955, vient ensuite couronner une longue période de lutte menée par le peuple marocain pour se libérer du joug du colonialisme.

Après avoir passé en revue les moments marquants de cette épopée glorieuse de la lutte pour la liberté et l’indépendance, M. El Ktiri est revenu sur la marche du Royaume vers le développement, la prospérité et l’édification institutionnelle et démocratique, ainsi que sur la dynamique de développement dans les provinces du Sud.

Lire aussi
Le Royaume est prêt à faire face au variant Omicron en cas de revers épidémique (Ait Taleb)

Il s’est également arrêté sur le Nouveau modèle de développement et sur la consolidation du chantier de régionalisation avancée et élargie pour représenter un tournant qualitatif dans le processus de démocratie territoriale.

M. El Ktiri a, par ailleurs, rappelé les victoires diplomatiques du Royaume, grâce à la vision éclairée de SM le , à leur tête la reconnaissance américaine de la souveraineté du Maroc sur son , soulignant le soutien sans cesse croissant à la souveraineté et à l’intégrité territoriale du Maroc et l’ouverture, par de nombreux pays, de consulats généraux dans les villes de Dakhla et Laâyoune.

Il a de même affirmé qu’en commémorant le 75ème anniversaire de cette héroïque épopée, la famille de la résistance et l’Armée de libération réitèrent leur position constante à l’égard de la première cause nationale, celle de l’intégrité territoriale du Royaume, et affichent leur disposition à continuer à œuvrer pour réaliser les objectifs escomptés et édifier une patrie unie et prospère.

M. El Ktiri a également fait part de la satisfaction de la famille des anciens résistants et anciens membres de l’Armée de libération dans les différentes régions du Royaume de la position de l’ au sujet du Marocain.

Ce meeting, qui s’est déroulé en présence notamment du gouverneur de la préfecture des arrondissements d’El Fida-Mers Sultan, Chakib Belkaid, a été marqué par une cérémonie en hommage à douze anciens résistants et anciens membres de l’Armée de libération.

Par ailleurs, des aides financières d’un montant de 77.000 dirhams ont été accordées à d’anciens résistants et anciens membres de l’Armée de libération, sous forme de subventions, en reconnaissance aux sacrifices consentis pour affranchir la patrie du joug du colonialisme.

LR/MAP

Voir aussi

La DGAPR enquête sur un enregistrement attribué à N.Zefzafi

Programme/ Moussalaha | 222 détenus bénéficiaires à ce jour

Le Délégué général à l’administration pénitentiaire et à la réinsertion, Mohamed Salah Tamek, a affirmé, …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Captcha Plus loading...