Flash Infos

Kamal Rahal Essoulami, président des équipes nationales des métiers de bouche

kamal-Rahal-essoulami

Créé en 1946, le groupe «Rahal», du nom de son fondateur et maître traiteur, est aujourd’hui le n° 1 de ce secteur au Maroc, en Afrique et dans les pays arabes, recevant souvent les plus hautes distinctions africaines et mondiales et dépositaire de la confiance des grandes institutions et des chefs d’Etat pour l’organisation des congrès et réceptions privées. Actuellement, Rahal est constitué en groupe multi-métiers. Les filiales de cet éminent groupe sont soit leaders, soit importants dans leurs secteurs d’activités respectifs. Et c’est surtout dans ce monde-là de consécration du labeur qu’a évolué Kamal Rahal Essoulami, avec des membres de sa famille, outre ses diplômes et son parcours professionnel. Il est ingénieur en informatique de gestion, mais il a commencé son travail au sein de l’entreprise familiale bien avant.

«Mon père exigeait de nous de travailler durant les vacances scolaires. Il estimait que le diplôme était indispensable mais que c’était le travail de terrain qui le consolidait. A 22 ans, j’étais suffisamment prêt pour gérer la pâtisserie familiale. J’avais sous ma responsabilité 75 personnes. C’est là que j’ai découvert mon amour de la pâtisserie et des métiers de bouche que j’ai commencé à développer petit à petit au Maroc et à l’étranger», déclare Kamal Rahal Essoulami, président des équipes nationales des métiers de bouche. 42 ans et père de famille, connu pour sa disponibilité et sa générosité au service de l’intérêt général, Kamal Rahal met toujours en avant son pays auquel il croit beaucoup et fait en sorte de faire évoluer son métier. «Mon métier, c’est aujourd’hui ma passion! J’en fais au quotidien un challenge à la fois personnel, familial et national. Personnel, parce que j’aime ce que je fais et je me dois de le réussir. Familial, car c’est une pérennisation du nom du père et de la famille Rahal. Et national, parce que, depuis 2003, je représente le Maroc dans plusieurs compétitions internationales, dont la Coupe du Monde de la Pâtisserie, la Coupe du Monde de la Boulangerie, la Coupe du Monde des Glaces, le Mondial des Chefs de collectivités et récemment la très prestigieuse compétition de la gastronomie, le Bocuse d’Or», souligne-t-il.

Réceptif, à l’écoute des autres et principalement humain et généreux… C’est ce que dit de lui son entourage professionnel. Mais il est en même temps très exigeant. «Mes employés, c’est ma famille, ma force et mon énergie. Mais j’aime la perfection et je suis par la même occasion très exigeant. Pour exceller, il faut plus d’implication, surtout que notre métier est en évolution perpétuelle», relève Kamal Rahal Essoulami. Selon lui, le métier de traiteur et de l’événementiel au Maroc est en plein développement. «On assiste de plus en plus à de très belles performances dans ce domaine. La preuve en est le nombre d’événements qui s’organisent davantage au Maroc. Plusieurs multinationales choisissent le Royaume comme lieu de leurs congrès, séminaires, team building… C’est également le cas de grandes stars internationales qui choisissent de fêter leurs événements privés ici. Nous estimons que ce sont d’excellents indicateurs qui permettent aujourd’hui de placer le Maroc à la tête des destinations africaines les plus convoitées par les agences d’événementiel européennes et américaines», explique-t-il. Le secteur s’oriente vers la structuration. C’est aujourd’hui un challenge pour les professionnels marocains, conscients qu’ils sont des mutations du secteur, notamment l’arrivée d’enseignes internationales structurées. Il est donc impératif de travailler aux normes, de s’informer des nouveautés du marché et de s’appuyer sur la formation comme vecteur de développement pour inscrire ses projets dans la continuité, estime Essoulami. Il s’agit dans ce domaine d’assurer une performance dans l’éphémère. La gestion des risques y est le handicap majeur. Rater un événement, c’est irréparable! «L’élément humain et toutes les difficultés qui en résultent restent le cœur du challenge! Chaque jour est un défi en lui-même pour réussir grâce à l’anticipation, au choix de la qualité, la force de la famille, la créativité et le partage! Un événement naît de l’ingéniosité et perdure grâce aux moments de plaisir et d’émotion qui réunissent les convives», conclut-il.

Voir aussi

Lilian Thuram

Lilian Thuram

Lilian Thuram, ancien footballeur international français et président de la Fondation Education contre le racisme …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.