Flash Infos

Mark Saikali, directeur de France 24

Marc saikali france24 au maroc octobre 2013

Mark Saikali, directeur de France 24, a commencé sa carrière en 1988. Après un «Tour» de France et du monde, comme tout bon pigiste, il a été embauché à France 3 Normandie. Après différents postes de rédacteur en chef dans les stations régionales de France 3, il est nommé, en mars 2003, rédacteur en chef du service étranger de la rédaction où il participe notamment à la couverture du conflit en Irak.

«Nommé rédacteur en chef, j’ai géré une rédaction de 75 personnes durant 5 ans. J’ai ensuite été nommé rédacteur en chef du service étranger (infos internationales) de France 3. À ce titre, j’ai participé à la couverture de très nombreux événements majeurs, comme la guerre en Irak, le Tsunami, la mort de Hariri au Liban et d’autres évènements», explique Mark Saikali. Après cela et comme il était arabophone, il a eu la chance de participer à la naissance et au lancement de Medi 1 Sat à Tanger, une chaîne franco-marocaine, bilingue et d’information continue, où il était directeur de l’information et de la formation. «Une formidable aventure! Après deux ans, en 2006, j’ai retrouvé France 3 comme directeur de France 3 Corse. Là, j’ai eu l’honneur de bâtir, avec les équipes, la chaîne satellitaire Via Stella qui venait juste d’être lancée. A l’issue de 3 ans passés à la tête de la chaîne en Corse, j’ai été rappelé à Paris pour prendre la direction de l’information régionale de France 3. 100 journaux quotidiens! J’ai eu la chance de me voir notamment confier la réforme du 19/20, la tranche la plus importante de la chaîne France 3», indique-t-il.
Depuis octobre 2012, il est directeur de la chaîne France 24, lancée en décembre 2006 et diffusée en trois langues, l’arabe, le français et l’anglais. «France 24, la chaîne d’information internationale, qui émet 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, est un outil magnifique. Avec les équipes, nous sommes depuis un an à pied d’œuvre pour développer et renforcer France 24 aux quatre coins du monde. La presse et la télévision en particulier sont des outils de masse. Donc, il faut toujours avoir à l’esprit que des millions de personnes regardent et écoutent ce que nous disons. Pour cela, il est impératif d’être honnête, rigoureux et totalement irréprochable et inattaquable dans le traitement d’une information qui doit être, en toutes circonstances, respectueuse de tous les droits humains», lance le directeur de France 24.
Selon Mark Saikali, les perspectives de ce secteur d’activité sont infinies et liées à l’évolution de la société, d’une part, et des technologies, d’autre part. «On n’informe plus comme il y a trente ans de cela. Aujourd’hui, les réseaux sociaux, la multitude de l’offre et la vitesse de circulation de l’information font que notre métier évolue très vite et de façon continue. Quant aux difficultés rencontrées lors de l’exercice de notre métier, elles sont inhérentes à la question précédente. Comment dans un monde, qui va aussi vite, garder le temps nécessaire à la vérification d’une information et éviter l’écueil du “fast news” et des approximations?», relève Mark Saikali.
France 24, c’est 98 millions de téléspectateurs de par le monde et par semaine. Elle propose des bulletins d’informations toutes les 30 minutes, des magazines et des émissions de plateau diffusés simultanément en français, en anglais et en arabe. Les émissions en anglais ne sont pas des versions traduites du canal francophone. Les mêmes émissions sont réalisées par deux rédactions et diffusées en parallèle sur les deux canaux. Pour alimenter son antenne, France 24 produit un tiers de ses images, bénéficie des images et des correspondants à l’étranger de France Télévisions (France 2, France 3 et Réseau Outre-mer 1re/AITV), ainsi que de celles de ses partenaires (Agence France-Presse, RFI, TV5 Monde, CFI, UER, APTN et Reuters). «A France 24, nous sommes en train de construire une télévision différente. Engagée dans la lutte contre la violence, les extrémismes et l’intolérance, la chaîne est ouverte sur le monde, rigoureuse, transparente, indépendante, laïque et surtout libre», conclut Mark Saikali.

Badia Dref

Voir aussi

Retnani Abdelkader, éditeur, Editions La Croisée des Chemins

Retnani Abdelkader, éditeur, Editions La Croisée des Chemins

Abdelkader Retnani est titulaire d’une maîtrise de gestion et éditeur depuis 31 ans. En 1980, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.