Nour Eddine Charkani, président du directoire de Wafa Immobilier

noureddine-charkani

Lauréat de l’ISCAE en 1983, Nour Eddine Charkani a occupé cette même année le poste de Chargé de mission auprès du cabinet du ministre de l’Equipement de l’époque, pour intégrer plus tard le Groupe Wafabank alors en pleine expansion. «Dès cet instant, diverses expériences inédites sont venues enrichir mon parcours professionnel: formation, marketing-communication, réseau-vente, animation… Autant d’expériences très enrichissantes qui, suite à la fusion BCM-Wafabank, m’ont permis d’accéder à de nouvelles responsabilités, d’abord en tant que président du Directoire de Wafa Immobilier en 2005, ensuite en tant que président du Directoire de Dar Assafaa.

Cette dernière est aujourd’hui connue comme le premier organisme de financement qui distribue des produits alternatifs (Mourabaha, Ijara…)», a confié Nour Eddine Charkani président du directoire de Wafa Immobilier. Et d’ajouter que, «ces responsabilités, ce parcours et cette ascension sont le fruit d’un engagement permanent et d’une abnégation sans condition, mais aussi de la confiance qui m’a toujours été accordée par nos dirigeants».

Mais, avant tout cela et à l’issue d’une formation complémentaire en 1996 en communication et management, sanctionnée par un diplôme d’études supérieures de Bordeaux, N. Charkani a pu obtenir un certificat d’études ESSEC dans le cadre d’un programme de formation destiné aux futurs cadres dirigeants du groupe ONA. Selon le président du directoire de Wafa Immobilier, le métier de banquier est connu comme enrichissant, tant sur le plan intellectuel que sur le plan humain et relationnel, et comme un métier assez prenant où souvent la vie personnelle passe au second plan. En effet, ceci n’est pas exagéré, car souvent les horaires officiels, les week-ends, voire les fêtes n’ont plus beaucoup de sens lorsqu’on endosse de pareilles responsabilités. Un fardeau certes intéressant et motivant mais une présence effective et une vigilance permanente pour demeurer, à l’instar de l’ensemble du Groupe Attijariwafa bank, compétitif et innovant.

Le secteur de l’immobilier est reconnu aujourd’hui comme un secteur essentiel jouant un rôle primordial dans l’économie du Royaume, avec une croissance continue et une part du PIB importante. Et ce, en dépit d’une crise économique mondiale consécutive à la crise des subprimes aux Etats Unis, qui a durement secoué les transactions immobilières dans les pays les plus développés. «Le Maroc, avec un ralentissement relatif de l’activité, s’en est tiré sans trop de conséquences grâce notamment à un encadrement judicieux du secteur bancaire et à une demande de logements assez importante. Un secteur certes performant mais qui nécessite encore des mesures incitatives, des modes de financement plus adaptés et des offres de logement réellement en adéquation avec la demande», a affirmé Nour Eddine Charkani. Ce secteur est et restera pour les deux décennies à venir un potentiel prometteur en réalisations et en programmation d’imposants projets.

En effet, avec un déficit estimé à plus de 800.000 logements, il est évident que les pouvoirs publics et les professionnels de l’immobilier restent très attentifs à ce secteur, réfléchissent et développent en permanence de nouveaux programmes immobiliers. Pour sa part, Wafa Immobilier, filiale à 100% du Groupe Attijariwafa bank, ne ménage aucun effort pour améliorer sa qualité de service et développer son réseau de vente et de nouvelles offres de financement, afin de répondre à une demande de plus en plus exigeante et demeurer leader sur le marché, explique Nour Eddine Charkani. Les principales difficultés sont essentiellement liées aux sources de financement qui se font plus rares en cette période de manque de liquidités sur le marché bancaire qui se traduit en conséquence par des coûts financiers plus élevés; ce qui n’est pas de bonne augure pour les taux applicables in fine à la clientèle. En revanche, le fait d’être adossé à Attijariwafa bank permet de bénéficier de la trésorerie nécessaire pour faire face à une demande très importante.

Par ailleurs, il faut rappeler que le facteur clé de réussite de Wafa Immobilier est son capital humain. En effet, depuis sa création, cet organisme a toujours fait appel à des compétences de haut calibre dans tous les domaines: ingénieurs d’Etat en BTP et en informatique, diplômés des grandes écoles et universités, experts en immobilier, en droit, finance, marketing… Autant de compétences et d’expertises hissant Wafa Immobilier parmi les leaders! Cependant, depuis ces dernières années et face à une croissance importante, les besoins en ressources humaines liés à cette activité sont plus importants, mais se font paradoxalement de plus en plus rares. «Il faut alors tabler sur la promotion interne et faire appel aux compétences du Groupe. Mais la clientèle et la concurrence n’attendent pas, car il faut être très réactif», indique-t-il.

«En termes d’ambition, d’orientations stratégiques et de plans de développement, faut-il d’abord le rappeler, notre principal souci est la satisfaction de notre clientèle que nous plaçons au-dessus de tout. La compétitivité et la performance sont parmi nos principaux objectifs. Il existe évidemment une interdépendance étroite entre tous ces éléments, mais satisfaire au mieux nos clients demeurera leur résultante», relève M. Charkani.

Il est évident que cette expérience est à la fois une grande satisfaction et un honneur. L’honneur de faire partie du staff dirigeant de l’un des plus prestigieux groupes financier du Royaume, de l’Afrique et du monde Arabe et ce n’est pas rien! «Ensuite, je tiens à saisir cette opportunité pour remercier tous mes collaborateurs qui ne ménagent aucun effort pour assurer le plein succès à la mission qui m’est confiée. Par ailleurs, cette activité me permet de rencontrer d’importants intervenants dans le secteur de l’immobilier… Mais la grande rencontre de tous les jours, c’est celle avec la clientèle. Une grande aventure! C’est ce qui me fait aimer ce métier», a conclu Nour Eddine Charkani.

Voir aussi

Lilian Thuram

Lilian Thuram

Lilian Thuram, ancien footballeur international français et président de la Fondation Education contre le racisme …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.