Journaliste censuré en France pour avoir dit “Sahara marocain” | Lahcen Haddad dénonce un “anti-marocanisme viscéral”

Le Maroc aura perdu durant la période du confinement l’équivalent du déficit budgétaire annuel

La mise en retrait par BFMTV de son journaliste franco-marocain, Rachid M’Barki, pour avoir dit sur antenne “Sahara marocain” montre la “censure” pratiquée par la chaîne d’information française et reflète un “anti-marocanisme viscéral”, a dénoncé l’expert international en démocratie, Lahcen Haddad.

Dans un tweet, le parlementaire et ancien ministre a également pointé du doigt un “Maccarthysme à la française”.

“Censure à @BFMTV, car il a dit “Sahara marocain”. #Maccarthysme à la française! & Anti-marocanisme viscéral! S’il avait dit “peuple sahraoui”, terme préféré par l’#Algérie, ça passe! 2 poids 2 mesures!”, s’est indigné M. Haddad, dans ce tweet accompagné d’un portrait du journaliste vedette de la chaîne française.

Le journaliste Rachid M’Barki, animateur historique de la chaîne de télévision française BFMTV, qui assure la présentation du journal de la nuit, est suspendu depuis la mi-janvier, pour avoir, selon la chaîne, ‘’diffusé des contenus non validés par la hiérarchie’’.

Rachid M’Barki, qui a une carrière de plus de 30 ans en journalisme, a ainsi été mis à l’écart par la chaine, qui a ouvert une enquête interne.

Tariq Ramadan visé par une nouvelle plainte en France, pour viol en réunion

LR/MAP

,

Voir aussi

Ligue arabe,Ahmed Rachid Khattabi

Khattabi | La région arabe appelée à mobiliser ses ressources pour renforcer sa dynamique de développement

Le secrétaire général adjoint de la Ligue arabe, chargé de diriger le département des Médias …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...