Iran : le vrai patron serait Khamenei

Le guide suprême iranien, Ali Khamenei, a rappelé qu’il était seul maître du dossier nucléaire en rejetant toute «concession aux ennemis» de Téhéran. Un message adressé aux candidats à la présidentielle du 14 juin et aux grandes puissances.
Agé de 73 ans, l’ayatollah Ali Khamenei est le premier personnage du régime et a le dernier mot sur les grandes questions politiques et économiques du pays.

Il a demandé aux candidats de promettre «de ne pas faire passer les intérêts des ennemis avant l’intérêt national», alors que les négociations entre les grandes puissances et l’Iran sont dans l’impasse et que le pays est sous le coup de sévères sanctions économiques. «Certains croient faussement que nous devons faire des concessions aux ennemis pour réduire leur colère. C’est une erreur», a-t-il lancé lors d’un discours au mausolée de l’imam Khomeiny pour le 24ème anniversaire de la mort du fondateur de la République islamique.

Voir aussi

Loi sur le renseignement : La France critiquée

«La France renonce à ses liberté», «ère Bush-esque», loi «radicale». Au lendemain de l’adoption par …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.