lundi 26 juin 2017

Philippe Douste-Blazy, Conseiller spécial du SG de l’ONU, chargé des sources novatrices de financement du développement et ancien ministre français de la Santé

L’Afrique est un pilier mondial

Que pensez-vous de ce Forum de Dakhla?

Je pense que cette rencontre est très importante. Le Maroc aide l’Afrique de manière solidaire et je pense que des réunions comme celles-là sont, à mon avis, nécessaires pour aider l’Afrique. Je dis bravo et merci pour cette rencontre de Dakhla et pour les sujets majeurs qui concernent cette région du monde où tout peut se réaliser.

On parle de mondialisation africaine?

Elle est en cours et pour que cela soit une réussite, il faut une nouvelle génération de jeunes qui montreront la voie qui fera de l’Afrique le premier continent 100% numérique et vert.

Que représente pour vous le continent africain?

C’est un continent aux mille potentialités, capable de devenir un pilier mondial de développement économique, social et culturel et, en même temps, une Afrique fragilisée par des instabilités politiques et des formes de gouvernance responsables d’inégalités sociales, en particulier sur le plan de la santé publique et de l’éducation. Et donc, la jeunesse africaine relèvera le défi.

Propos recueillis par Mohammed Nafaa

Voir aussi

Moussaoui Ajlaoui, chercheur au Centre d’études pour l’Afrique et le Moyen-Orient

«Il ne faut pas crier victoire trop vite» Le Maroc a pris note avec satisfaction …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.