Le cresson fontaine, «el guernach»

Le cresson fontaine, nom latin «nasturtium officinale», est appelé chez nous «el guernach». Ce n’est pas le cresson alénois dit chez nous «hab errchad». C’est aussi une plante de la famille des crucifères. Les feuilles du cresson fontaine ne se conservent pas longtemps; il faut qu’elles soient bien vertes et très fermes. Au Maroc, on en trouve un peu partout. Attention à ne pas confondre avec le cresson fontaine sauvage. Cette plante est connue des herboristes qui la conseillent seulement sous forme de décoction pour soigner les maladies de la peau ou du cuir chevelu.

Ailleurs dans le monde, le cresson fontaine se consomme en salade et s’utilise également en médecine populaire pour ses propriétés reminéralisantes, antianémiques, expectorantes et diurétiques. Il contient des caroténoïdes, de la quercétine, des glucosinolates, de la lutéine, du bêta-carotène, de la vitamine C, du phosphore, du fer, du calcium, du potassium et de l’iode. C’est un excellent purificateur du sang qui agit contre plusieurs maladies, dont la tuberculose, les rhumatismes, les problèmes de thyroïde, les engorgements du foie, le cancer colorectal, les calculs biliaires, les maladies des voies urinaires, l’eczéma, le diabète et certaines maladies de l’œil.

Voir aussi

L’anone ou «chirimoya»

Le corossol ou l’anone est le fruit du corossolier «annona muricata» ou anonier. Il a …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.