Gestion de la pandémie Covid-19 | Ce Maroc qui a relevé le défi…

En droite ligne avec les Hautes orientations de SM le Roi Mohammed VI, le Maroc est aujourd’hui cité comme exemple en matière de lutte contre le nouveau Coronavirus (Covid-19). Zoom.

La Covid-19 aurait pu anéantir l’économie nationale et venir à bout du climat de stabilité sociale dont jouit le Royaume.

Grace à l’adhésion de tous, citoyens et autorités, le Maroc a fait face au double choc, Coronavirus et crise économique, avec bravoure et brio. Pour que ces efforts ne soient pas relégués aux oubliettes, le gouvernement a publié un rapport dans lequel il retrace l’action collective et les efforts consentis par l’Etat marocain dans cette lutte acharnée contre la Covid-19 et ses effets connexes.

L’union fait la force

l’union fait la force

Intitulé «un an de la gestion de la pandémie Covid-19», le document détaille les grandes mesures prises notamment dans les domaines de la santé, de l’enseignement et de l’économie, consacrant une grande partie à celles relatives au soutien accordé aux personnes à faible revenu et à l’accompagnement des Petites et Moyennes Entreprises (PME). Le rapport de 90 pages, passe aussi en revue, l’ensemble des mesures exceptionnelles prises en faveur du renforcement de l’économie nationale à travers le soutien à l’investissement et à l’emploi.

Le document présente, en outre, un résumé exhaustif des quatre grandes phases de la gestion de la pandémie durant l’année 2020. Il est ainsi précisé que la première phase a commencé dès l’apparition des premiers cas d’infection au Sars-Cov-2 dans le monde jusqu’à la détection du premier cas au Maroc, le 2 mars 2020. La deuxième phase, qui a pris fin le 25 mai 2020, a été marquée par le confinement sanitaire et une résistance collective de la part des Marocains, face à la pandémie sous la conduite du Souverain, fait observer la même source, ajoutant qu’elle a été marquée aussi par des mesures concrètes, notamment la création sur Hautes instructions royales, du Fonds spécial dédié à la gestion de la pandémie, ainsi que le soutien accordé aux personnes affectées par le confinement.

Pour ce qui est de la troisième phase, allant du 25 mai au 20 juillet 2020, elle a été marquée par l’allègement graduel des mesures de confinement, sur trois étapes, et l’approbation par le Parlement du projet de loi de finances rectificative (PLFR), qui a été mis en œuvre. S’agissant de la quatrième phase (20 juillet-31 décembre 2020), le rapport indique qu’elle a été axée sur la préparation de la campagne nationale de vaccination contre la Covid-19, avec la mise en place des dispositifs de relance économique, notamment pour les secteurs les plus touchés par la crise.

Grâce à l’engagement et au sens élevé de patriotisme dont les citoyens ont fait preuve tout au long de l’année écoulée, le Maroc s’est distingué par rapport à d’autres pays connus pour leur économie et infrastructures sanitaires développées. En outre, le Royaume compte parmi les 10 premiers pays qui ont réussi le défi de la vaccination contre la Covid-19, suscitant l’admiration de la communauté internationale.

Mohcine Lourhzal

Voir aussi

Elections 2021

Provinces et préfectures | Les élites locales en quête d’une légitimité ébranlée

Le Maroc compte 62 provinces et 13 préfectures. Leur fonctionnement est régi par la Loi …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.