France | Début de la campagne officielle pour le second tour des municipales

France | Début de la campagne officielle pour le second tour des municipales

La campagne officielle pour le second tour des municipales débute lundi en France avec de fortes contraintes sanitaires pour éviter la propagation du nouveau virus.

Le second tour des municipales devait se tenir le 22 mars dernier, après un premier tour organisé le 15 mars. Mais il a été reporté en raison de l’épidémie de covid-19.

Cette seconde campagne concerne 157.632 candidats qui se présentent dans les 4.827 communes où le conseil municipal n’a pas été élu au complet au premier tour, sur un total d’environ 35.000 communes. Elle doit durer deux semaines, jusqu’au scrutin du 28 juin.

Environ 16,5 millions de personnes sont appelées à voter lors de ce second tour, soit 39% du corps électoral, selon des chiffres officiels.

Dimanche dans un discours télévisé, le président Emmanuel Macron a confirmé la tenue du second tour des municipales pour le 28 juin.

Le premier tour des municipales s’était tenu le 15 mars dernier, deux jours avant l’instauration du confinement pour freiner la propagation du Covid-19. La décision du gouvernement, qui avait fait le choix de le maintenir avait crée la polémique et a été sévèrement critiquée par l’opposition.

Depuis, le gouvernement a affirmé que la date de tenue du second tour ne sera annoncée qu’après avoir reçu le rapport du conseil scientifique, et après avoir consulté les principaux partis politiques à ce sujet.

Dans un avis très prudent rendu à la mi-mai, le conseil scientifique, l’instance qui éclaire le gouvernement français dans ses mesures pour lutter contre l’épidémie de Covid-19, a indiqué qu’il ne s’opposait pas à la tenue du second tour des municipales fin juin, tout en préconisant des recommandations strictes sur les règles sanitaires à respecter pendant la période de campagne et le jour du vote.

Le 22 mai dernier, le Premier ministre Edouard Philippe a annoncé que le second tour des élections municipales, reporté à cause de l’épidémie du coronavirus, se tiendra « finalement le 28 juin », car « nous pensons que la vie démocratique doit reprendre ses droits”.

Une enquête Ifop, réalisée du 9 au 12 juin, et publiée ce lundi révèle que moins de quatre Français sur dix (38%) envisagent d’aller voter, un taux encore inférieur à celui du premier tour.

Près de trois personnes qui déclarent ne pas vouloir voter sur dix (29%) expliquent leur choix “uniquement par les risques d’être affectées par le coronavirus” et 35% à la fois par les risques d’être contaminées et par “d’autres motifs”.

LR

Voir aussi

usa froid polaire

USA | Toujours un froid polaire, l’électricité progressivement rétablie

L’électricité était progressivement rétablie mais des centaines de milliers de foyers étaient toujours privés de …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.

Cookie settings

Below you can choose which kind of cookies you allow on this website. Click on the "Save cookie settings" button to apply your choice.

FunctionalOur website uses functional cookies. These cookies are necessary to let our website work.

AnalyticalOur website uses analytical cookies to make it possible to analyze our website and optimize for the purpose of a.o. the usability.

Social mediaOur website places social media cookies to show you 3rd party content like YouTube and FaceBook. These cookies may track your personal data.

AdvertisingOur website places advertising cookies to show you 3rd party advertisements based on your interests. These cookies may track your personal data.

OtherOur website places 3rd party cookies from other 3rd party services which aren't Analytical, Social media or Advertising.