Fitch Ratings : Impact limité de la flexibilité sur les banques au Maroc

Fitch Ratings : Impact limité de la flexibilité sur les banques au Maroc

La libéralisation partielle prévue du régime de taux de du aura un impact limité sur le secteur bancaire du pays, selon .

Il est peu probable que les subissent des risques significativement plus élevés, liés à la suite à une plus grande volatilité des taux de . Car leur exposition à la étrangère est minime dans leurs activités domestiques, les prêts en étrangère sont presque entièrement liés au et les dépôts en monnaie étrangère sont rares.

La libéralisation du dirham aura vraisemblablement un impact limité sur la stabilité macro-économique à court et à moyen termes.

Fitch rappelle que le nouveau régime du taux de sera «graduellement progressif», ce qui entraîne une légère augmentation de la volatilité du dirham par rapport au panier de monnaie.

Les risques d’un ajustement net du dirham sont faibles, estime Fitch, car le taux de change est conforme aux fondamentaux, selon la dernière évaluation du FMI.

Amnistie de change : Les 10 milliards dépassés

HD

Voir aussi

Prochain Sommet de l’UA : Le Maroc préside une réunion du sous-comité du COREP

Prochain Sommet de l’UA : Le Maroc préside une réunion du sous-comité du COREP

Le sous-comité du Comité des Représentants Permanents (COREP) des règles, normes et vérifications, a tenu, …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Captcha Plus loading...