Évolution du Covid-19 au Maroc : Et si on donnait un sens aux chiffres ?

Évolution du Covid-19 au Maroc : Et si on donnait un sens aux chiffres ?

Depuis l’émergence du nouveau Coronavirus (Covid-19) au Maroc, début mars 2020, le personnel soignant (médecins, infirmiers…), sont mobilisés et la complémentarité de leur métier s’exprime pleinement au service de la population.

Leur action consiste à surveiller et comprendre la dynamique de cette épidémie, anticiper les différents scénarios et mettre en place des actions pour prévenir et limiter la transmission de ce virus mortel sur le territoire national.

Le rôle décisif de l’Institut Pasteur 

Les connaissances sur les caractéristiques du Covid-19 évoluent très rapidement, d’où l’importance de mener une véritable politique de communication vis à vis du citoyen. Il s’agit d’expliquer au Marocains les différentes phases de propagation du Covid-19, avant de simplifier au maximum les données chiffrées liées à la situation épidémiologique au niveau national.  Depuis que le Maroc a annoncé le premier cas de contamination au nouveau Coronavirus (Covid-19), l’Institut Pasteur est sur le pied de guerre. Chaque jour, des milliers de tests y sont réalisés. Les résultats de ces tests permettent de suivre l’évolution du Covid-19 dans les différentes villes et régions du Royaume.

L’art de redonner de l’espoir, chiffres à l’appui

Évolution du Covid-19 au Maroc : Et si on donnait un sens aux chiffres ?

Dans le contexte actuel de lutte contre le nouveau Coronavirus, le citoyen marocain a plus que jamais besoin d’être rassuré face à l’avalanche de fausses informations et de pronostics pessimistes et déprimants au sujet de la progression du virus dans notre pays.  C’est ce que s’efforce de faire Dr. Driss El Habchi, responsable du service de chimie et toxicologie à l’Institut Pasteur de Casablanca, depuis le début de cette crise sanitaire. S’exprimant au Reporter, El Habchi estime que la situation épidémiologique actuelle au Maroc est sous contrôle. Il précise que grâce aux efforts des pouvoirs publics et l’abnégation dont fait preuve le personnel soignant, le Maroc parviendra à éviter la phase critique de propagation du virus (phase 3). « On distingue entre trois phases de propagation du Covid-19. La première étape va de l’absence de cas de Covid-19 jusqu’à l’enregistrement de quelques cas importés de l’étranger. La deuxième phase est atteinte avec un enregistrement plus important de cas et surtout avec des chaines de transmission.  En ce qui concerne la troisième phase, c’est celle dans laquelle se trouve un certain nombre de pays et dans laquelle il aurait des transmissions communautaires. Dans cette phase le Covid-19 circule, aisément, au sein de la population. Pour ne pas arriver à cette phase, il est obligatoire que les Marocains respectent les règles du confinement et les directives émises par les autorités, dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire », précise-t-il.

L’avenir de l’épidémie dépend de nous

Évolution du Covid-19 au Maroc : Et si on donnait un sens aux chiffres ?

S’agissant de l’état d’avancement du Covid-19 au Maroc, Dr. El Habchi explique ce qui suit:

« Le taux de contamination a connu une  augmentation avant le 17 mars 2020, ce qui a poussé les autorités à annoncer la fermeture des frontières le 15 du même mois. Suite à cette décision, le taux de propagation de l’épidémie du Covid-19 s’est stabilisé. Du 17 au 30 mars 2020, le taux de contamination a varié entre 15,6 et 24%. Le taux de mortalité lié au Covid-19 à connu également une certaine stabilité allant de 5 à 6%, durant la période allant du 16 au 30 mars 2020. Ces taux est bas par rapport à ceux observés dans certains pays européens notamment en Italie, en France et en Espagne. Par ailleurs et en prescrivant l’Hydroxychloroquine aux patients atteints du Covid-19 sous surveillance médicale, le Maroc espère contenir la propagation du Coronavirus. Je rappelle une nouvelle fois que les prochains jours sont décisifs dans le combat que nous menons de manière collective contre le Covid-19 ».

Bien qu’il soit entré dans la phase 2 de propagation du Covid-19 qui se caractérise par le développement de la contamination interne et l’apparition de certains foyers d’épidémie, la situation épidémiologique au Maroc, est toujours sous contrôle. La balle est désormais dans le camp de la population.

De grâce, restez chez vous.

ML

Voir aussi

INDH Azilal 62 projets approuvés en 2020 pour un montant de plus de 82 MDH

INDH/ Azilal | 62 projets approuvés en 2020 pour un montant de plus de 82 MDH

Un total de 62 projets, d’une valeur globale de plus de 82 millions de DH …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.