Enseignement Supérieur | Lancement du programme des bourses Doctorants-Moniteurs

Le ministre de l’Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation Abdellatif Miraoui, a annoncé, mardi, à Rabat, le lancement du Programme des Bourses Doctorants – Moniteurs PASS visant la formation d’une nouvelle génération de doctorants à travers la participation à l’encadrement au sein des universités marocaines.

Ce programme qui vise la formation d’une nouvelle génération de doctorants talentueux, menant des activités de recherche d’excellence dans le cadre de la thèse de doctorat dans des thématiques prioritaires nationales permettra aux Doctorants – Moniteurs de bénéficier, pour une durée maximale de 36 mois, d’une bourse mensuelle nette de 7000 DH. A cet effet, ils seront appelés en contrepartie à assurer, sur un volume horaire annuel de 90 heures, l’encadrement des étudiants à travers des travaux dirigés et pratiques, la surveillance des examens et concours ainsi que l’encadrement et l’animation d’activités extracurriculaires.

Lors d’une conférence de presse tenue à cette occasion, M. Miraoui a indiqué que ledit programme intervient dans le cadre de la mise en oeuvre des recommandations du Nouveau Modèle de développement concernant la formation d’une nouvelle génération de doctorants et le renforcement du capital humain à travers la sélection d’un nombre important de doctorants (2000 doctorants par an en régime de croisière à l’horizon 2035), notant que la première édition concerne 1000 bourses.

A cet effet, un comité national a été chargé de la sélection des dossiers  » sur la base des critères de transparence et de rigueur en vue de sélectionner les meilleurs éléments compétents à même de garantir la formation d’une génération d’excellence permettant de faire du Royaume un hub continental dans le domaine de la recherche et de développement » , a-t-il souligné, mettant l’accent sur l’importance de hisser la valeur du doctorat et de renforcer la place de la recherche scientifique au Maroc.

Les doctorants sélectionnés, a-t-il relevé, bénéficieront d’une mobilité internationale leur offrant l’opportunité d’exercer leurs activités de recherche au sein de laboratoires de recherche à l’échelle internationale, et de s’ouvrir sur les expériences étrangères en vue d’un échange d’expertise avec les autres universités, notant qu’ils profiteront également de formations dans les langues vivantes, ainsi que dans les domaines de l’intelligence artificielle, des compétences digitales et des capacités personnelles.

Le ministre a, par la même occasion, émis le vœu de voir ce programme encourager des jeunes à accéder au cycle doctoral dans diverses spécialités, notamment celles ayant trait aux thématiques prioritaires nationales à l’instar de l’eau et la résilience climatique, les énergies renouvelables, l’intelligence artificielle, le transport et la logistique, les sciences humaines et les sciences de l’éducation.

Ce programme intervient conformément aux dispositions de la loi cadre n° 51-17 relative au système d’éducation, de formation et de recherche scientifique et à la deuxième orientation stratégique du Pacte ESRI-2030 visant l’accélération de la transformation du système de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation dans son volet relatif à  » l’Excellence scientifique » et en adéquation avec la réforme du statut des enseignants chercheurs. Les candidatures peuvent être déposées sur la plateforme dédiée: https://bourse.cnrst.ma.

LR/MAP

,

Voir aussi

Bouznika,congrès national,PAM

Bouznika | Ouverture du 5ème congrès national du PAM

Les travaux du 5ème Congrès national du Parti Authenticité et Modernité (PAM) se sont ouverts, …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...