En 1ère ligne… | Ministère de l’Economie et des Finances (Spécial FDT 2020)

En 1ère ligne… | Ministère de l’Economie et des Finances (Spécial FDT 2020)

Réunion du CVE présidée par Mohamed Benchaâboun

Le ministère de l’Economie, des Finances et de la Réforme de l’administration a également été en première ligne tout au long de la crise Covid-19. Suivant les directives de SM le Roi Mohammed VI qui a donné ses instructions pour une réponse rapide à la pandémie, le ministère dirigé depuis 2018 par Mohamed Benchaâboun, s’est mobilisé pour faire face aux retombées de la pandémie, sur les plans économique et social.

Outre la gestion du Fonds spécial Covid-19, Mohamed Benchaâboun préside, depuis mars 2020, le Comité de Veille Economique (CVE). Cette nouvelle structure regroupe plusieurs départements ministériels, notamment la Confédération Générale des Entreprises du Maroc (CGEM), le Groupement Professionnel des Banques du Maroc (GPBM) présidé par Othman Benjelloun et les Fédérations des chambres de commerce et de l’artisanat. Dans le cadre de sa nouvelle mission en tant que président du CVE, le ministre Benchaâboun assure un suivi rigoureux de l’évolution de la situation économique nationale et internationale.

Il veille également à la mise en œuvre des mesures décidées pour accompagner les couches sociales fragilisées tout comme les secteurs économiques impactés par la crise. Dans ce cadre, le Comité de Veille Economique se réunit régulièrement et annonce, à chaque fois, de nouvelles mesures en fonction de l’évolution de la situation au niveau national. Depuis sa création, début mars 2020, le CVE a mis en place des dispositifs opérationnels sur le plan fiscal, social et financier. Il s’agit, notamment, de l’octroi à travers la Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS) et le réseau bancaire, d’indemnités forfaitaires au profit des salariés en arrêt total ou partiel d’activité suite à la pandémie. Le Comité a également mis en place une offre de financement dédiée aux entreprises.

Appelée «Damane Oxygène», cette offre permet la mobilisation de ressources de financement en faveur des entreprises dont la trésorerie s’est dégradée à cause de la baisse de leur activité. «Damane Oxygène», qui couvre 95% du montant des crédits contractés par les entreprises en cette période difficile, permet aussi aux banques de mettre en place des découverts exceptionnels pour financer le besoin en fonds de roulement des entreprises cibles. Il y a lieu de préciser que «Damane Oxygène» est géré par la Caisse Centrale de Garantie (CCG).

LR

Voir aussi

La BVC révise son indice Casablanca ESG 10

Bourse | Révision de l’indice “Casablanca ESG 10”

La Bourse de Casablanca a procédé à la révision annuelle de la composition de son …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.